Ma dépression à moi

21-06-2017
lecture

Entre dépressifs, sous le regard de Lacan (ou des Anges)

Il est des livres qui, même lorsque vous les avez achetés par vous-même, et suprême infidélité à votre libraire de la rue de Lancry, chez amazon, vous donnent envie de remercier l'auteur pour le cadeau qu'il vous a fait. "Vous m'avez manqué" de Guy Birenbaum appartient à cette catégorie rare. Non seulement parce que cette "histoire d'une dépression française" produit un écho troublant avec ma propre pathologie isomorphe mais surtout parce que réussir à relier sans artifice ni lourdeur l'histoire de France et sa propre histoire familiale démontre un talent qui force l'admiration.

> lire la suite

13-06-2017
humeur

Un cinéma d'art et d'essai, pourquoi ?

Un cinéma associatif qui fonctionne depuis 36 ans et assure l'accès à la culture au plus grand nombre et à moindre coût, dans une banlieue un peu éloignée de Toulouse, labellisé art et essai... et dans lequel on a même pu croiser ma suprêmitude l'hiver dernier... Oui, à Plaisance-du-Touch (31830), je suis allé voir des films d'art et d'essai, y compris le dimanche matin avec la marmaille recomposée. C'est pas loin, c'est pas cher, il y a des séances tout le temps, et même des bonbons. Franchement, autant de luxe pour des banlieusards, ça fait froid dans le dos.

> lire la suite
Le dediboobs à Maître Roger pour le 8 mai

02-05-2017
humeur

Marine Le Pen interdira les dediboobs

La bataille de l'entre-deux tours fait rage, les deux candidats anti-système non dégagés s'occissent sur l'Europe, l'héritage du président irresponsable sortant ou encore l'importance de la Shoah. Pour tout dire je trouve tout ça moyennement intéressant et je voterai Macron, comme au premier tour, parce que je suis un garçon plutôt constant. En revanche, je suis affolé d'apprendre de sources bien désinformées proches d'un marchand de chemises brunes que Marine Le Pen projette d'interdire les dediboobs. Une nouvelle qui fait froid dans le dos quand on sait que son élection éventuelle pourrait intervenir la veille du 8 mai.

> lire la suite
Tapisserie de Maître Roger, repartant à la conquête du web francophone de bon goût

01-04-2017
humeur

Pourquoi je relance Désinformations.com

Depuis ce triste 9 novembre 2016, le monde était plongé dans le double désarroi causé par l'élection de Donald Trump dans les conditions démocratiques que l'on sait et par ma décision d'arrêter Désinformations.com pour ma meilleure raison qui soit : ça ne m'amusait plus. Après un ultime billet empreint du bon goût qui avait fait mon succès il y a tout juste quatre mois, j'avais décidé dans ma grande sagesse de rejoindre la troupe anonyme des blogueurs, abandonnant avec courage mon si merveilleux statut de rédacteur suprême pour devenir un blogueur parmi les blogueurs. Mais aujourd'hui je reviens, réjouissez-vous.

> lire la suite
Cyrcusit

15-03-2017
interview

Pourquoi un blogueur n'aurait-il rien à dire ?

Au début était Twitter, ses 140 signes légendaires, hérités des 160 de nos SMS d'antan (moins les 20 pour désigner le destinataire du tweet). Et puis il y a eu les gens dans le Twitter. Et puis les photos. Et puis les liens. Et puis certains ont eu l'idée de génie de vouloir en savoir et partager plus sur tous ces gens. Cyrcusit, ex-Cyremad, est de ceux-là : c'est en voyant passer son projet "Cursive avec moi" que j'ai voulu non seulement participer en lui envoyant quelques lignes de mes légendaire hiéroglyphes personnels mais aussi l'interviewer pour que la foule de mes lecteurs assidus ne restât point ignorante des beautés de ce monde.

> lire la suite
Transformez votre salon (attention : canapé non fourni)

08-03-2017
billet sponsorisé
€

Un papier peint à votre dimension, c'est possible

La décoration est l'art de rendre belle la banalité de notre quotidien tout en nous démarquant par l'originalité de nos choix qui feront de notre intérieur un lieu unique qui en dira suffisamment sur nous pour provoquer l'adhésion ou l'aversion presque aussi sûrement qu'une fiche sur Meetic ou Tinder. Comme le dit la célèbre ethno-psychologue Valérie Damidot : «montre-moi ce que tu maroufles, je te dirai qui tu es». On aurait toutefois tort de réduire la décoration à ces seuls signes ostentatoires de vérité intérieure, ce domaine marque aussi le règne des grandes questions philosophiques de notre début de siècle : papier peint ou stickers ? Motifs géométriques ou fleurs ? Tigre du Bengale ou Pont de Brooklyn ?

> lire la suite
Franck

22-02-2017
interview

Franck's books, le blog d'un lecteur de livres

Après la publication de ma critique du livre de Stéphanie Exbrayat, un certain Franck, auteur du blog Franck's books, m'a contacté pour m'inviter à connaître son blog, ce que j'ai fait séance tenante, car je suis un être épris de culture et toujours avide de nouvelles connaissances. La conséquence ne s'est pas faite attendre, sous la forme d'une traditionnelle interview de bon goût selon la recette dont j'ai le secret.

> lire la suite
Manuela Wyler, 1960-2017

21-02-2017
humeur

So long, Manuela

La nouvelle est tombée sur nos téléscripteurs deux point zéro en fin de journée : "Manuela Wyler, 1960-2017". Un soir de tristesse propice à l'hommage rendu par l'humble twittos que je suis, toujours pas mort de son rhume d'homme, propice à un discours historique, aussi : "Entre ici, Manuela, avec ton terrible cortège. Avec ces métastases..." Et puis non, qui suis-je pour oser m'adresser ce soir à celle qui eut le courage de prendre soin, tous les matins, de saluer le monde et sa banlieue, désormais esseulés ? Qui suis-je pour écrire un hommage posthume ? Pas grand-chose... Mais bon, comme elle me l'a écrit dans une de ses interviews, "il faut suivre les élans de son coeur et rester audacieux".

> lire la suite
Mon autopsie

20-02-2017
humeur

Mon autopsie

La semaine dernière, j'ai terriblement souffert d'un rhume. Un rhume d'homme, donc. Comme à l'accoutumée, les réseaux sociaux ont fait montre d'une remarquable solidarité. Les twittos se relayaient au chevet de mes mentions, qui prenant des nouvelles, qui prenant des mesures pour mon futur cercueil. C'est donc tout naturellement que Docteur Housse, aka @Le___Doc, s'est proposé pour réaliser #monautopsie et répondre ainsi à la question qui agitait la twittosphère : ce rhume d'homme était-il le fruit d'un complot ? Je reproduis ci-après l'intégralité du LT #monautopsie par la sommité médicale, en mémoire de moi.

> lire la suite
La dédicace pleine de lucidité de Stéphanie Exbrayat à moi

20-02-2017
lecture

Personne n'a oublié

Il y a quelques mois, j'avais interviewé Stéphanie Exbrayat, blogueuse qui chantait à tue-tête dans sa voiture jaune à fleurs, romancière en fleur qui attendait impatiemment la parution de son premier roman, "Personne n'a oublié". Elle m'avait promis de m'envoyer son livre dès sa parution et elle n'a pas oublié, et j'ai trouvé son livre dans ma boîte aux lettres, avec une dédicace personnalisée d'une remarquable lucidité. Du coup je l'ai lu, c'est bien la moindre des politesses, n'est-ce pas : une romancière (ou un romancier, ou même un nouvelliste) m'envoie son oeuvre, je m'engage à la lire et à en causer ici. Je trouve que le deal est très équilibré. Je précise que je l'ai lu intégralement hier soir, donc je me suis couché tard et c'est pas vraiment malin pour un dimanche soir sachant que le lendemain c'est lundi. Je suis un héros de la littérature moderne.

> lire la suite
© des informations point comme... | 1999-2017 | à propos des cookies | mentions légales