Désinformations.com

SOS Enfance dans la Mouise : parrainez l'enfant d'un trader

correspondance de Saint Soluteur les Turins
publié le 22-10-2008

"Nous sommes le Monde", comme le disait le poète, et quand le monde tremble, nous vibrons avec lui. Pour faire face à la douleur des victimes de la crise actuelle, déchaînez votre coeur !

Qui pense à leurs enfants ?
CC Wikimedia

Tom, 15 ans, vit dans la grande banlieue de New-York. Son papa travaillait chez Lehmann Brothers, sa maman accordait des prêts chez Fanny Mae. Un soir en rentrant, penauds, hagards, tristes, ils ont garé le 4*4 sur la pelouse devant le garage, ils en sont sortis emportant avec eux un ou deux petits cartons d'effets personnels. Ils ont posé les cartons près de la télé et ont expliqué à leurs enfants : ils ont été licenciés car leur employeur ne peut plus les payer.

Eux qui se sont tant dévoués pour vendre et acheter des entreprises, les noter, leur donner des AAA ou des A- avec implication positive, ou pour permettre à des pauvres gens non solvables de rêver pendant quelques mois que la maison hypothéquée où ils habitent sera un jour à eux. Eux qui ont géré avec une rigueur si belle les comptes rémunérés et les découverts de leurs clients... Les voilà devenus non solvables à leur tour.

Il leur faudra attendre des mois avant qu'ils retrouvent un job car tout le secteur où ils travaillaient est en crise. Quant à Papy et Mammy, dont les retraites sont payées par la capitalisation de leurs actifs boursiers, et qui ont perdu 30% de leur valeur depuis l'été, ils ne vont pas mieux.

Pouvons-nous rester insensibles à leur détresse ? Non.

Pourtant, le papa et la maman de Tom feront face. Ils ont du courage. Ils loueront certainement une partie de leur maison. Il faudra dégager la salle de jeux et l'aménager en chambre à louer, et peut-être même remettre Tom et son frère Bill dans la même chambre pour libérer une seconde pièce. Et puis il faudra vendre un des 4*4 et s'acheter une petite Toyota qui consomme moins, mais fiche la honte. Et qui offrira la voiture de Tom l'an prochain quand il aura 16 ans ?

Personne. Il devra continuer à aller au lycée dans un bus jaune. Humiliant. Et qui le paiera pour tondre la pelouse quand il voudra de l'argent de poche ? Encore une fois : personne, car tous les voisins du quartier auront des tonnes de temps libre pour le faire eux-même, puisqu'eux aussi seront au chômage.

Nous vous le demandons une fois encore : Peut-on rester indifférent face à une telle détresse ?

Désinformations.com a décidé que non, comme vous.

En partenariat avec France Télé 1, la deuxième chaîne (ex Antenne 2) et SOS Enfants dans la mouise, Désinformations.com lance dès aujourd'hui un grand programme : "Parrainez l'enfant d'un trader".

En versant quelques euros chaque jour pour son éducation, sa santé, vous l'aiderez à retrouver sa dignité. Oui, vous pouvez vous permettre la solidarité. Les victimes du grand tsunami de la finance, comme ceux de la grosse vague de 2006, ne vous oublieront pas. Alors aidez-les.

Comment parrainer un enfant de trader en pratique ?

Il vous suffit de prendre contact avec l'association : SOS Enfance dans la mouise, et vous engager à un versement quotidien, via un virement bancaire libre et automatique. Pour faire face aux besoins de ces jeunes enfants troublés par la crise mondiale, l'association ne vous prélèvera pas d'argent plus d'une fois par jour.

Attention toutefois, dans certaines familles, outre le paiement d'une assurance maladie privée outrageusement chère, l'aide pour la santé peut comprendre une opération de chirurgie esthétique (généralement vers 17 ou 18 ans, quand la croissance est quasiment achevée). Pour les plus grands, l'aide à l'Education peut inclure une inscription dans une université "pas trop bidon" (compter 30.000 dollars par an). Enfin, pour d'aider les enfants à défendre leur dignité, il est recommandé de leur offrir une voiture *neuve* pour leurs 16 ans. Trop de garçons de traders n'ont pas pu ramener de fille à la maison parce que leur auto, trop peu racée, ne faisait pas rêver leurs copines.

En signant, vous vous pouvez choisir de vous engager jusqu'à la majorité de l'enfant adopté (21 ans dans certains états) ou vous engager pour dix ans seulement. Vous pouvez parrainer plusieurs enfants d'une même famille. Il vous est possible de souscrire un prêt (à taux fixe ou variable) pour faciliter vos premiers versements. (Renseignez-vous auprès de votre banque.)

Vos filleuls vous écriront et vous enverront quelques photos numériques, pour vous informer de leur progression scolaire et de l'état de leur santé. Attendez-vous à une lettre tous les quatre mois environ.

Et n'oubliez pas : "Aider un enfant, ça ne s'oublie pas". Donnez-lui les moyens de construire son avenir.

#SOS | #enfant | #trader | #Lehmann Brothers | #Fanny Mae

 

Correspondant à Saint Soluteur les Turins

lire tous ses billets

 

précédent : 02-10-2008

Nicolas Sarkozy exige une norme européenne pour distinguer les astrologues des astromanciens

suivant : 26-10-2008

Le beaujolais nouveau 2008 victime de la crise de liquidité

AUCUNE REPRODUCTION DE CE SITE N'EST AUTORISEE SANS L'ACCORD PREALABLE DU REDACTEUR SUPREME
© Désinformations.com | web-journal satirique 1999-2018 | à propos des cookies | mentions légales