@desinfopointcom

Crash de l'AF 447 : les effroyables conclusions de l'enquête

correspondance du Microcosme
publi le 03-07-2009

Paris - Après plusieurs semaines d'enquête et d'analyses minutieuses des enregistrements du vol Rio Paris, notamment celle de la démonstration des gestes élémentaires de sécurité et de survie en cas de crash, de la couleur de l'eau de l'océan et des débris qui flottaient à sa surface, les enquêteurs ont rendu leurs conclusions. Les événements tragiques du vol 447 d'Air France seraient dus à un accident d'avion : "Nous pouvons maintenant affirmer avec certitude, que le vol 447 d'Air France a très soudainement et à très grande vitesse, modifié sa trajectoire d'origine, que nous qualifierons d'horizontale, pour adopter une trajectoire imparfaitement verticale. Ce changement de direction de vol s'est sans doute faite contre la volonté des passagers et de l'équipage".

"L'accident d'avion ne semblait absolument pas programmé", a indiqué Jean-Cyril Spinetta, PDG d'Air France, ajoutant, visiblement très troublé, "il nous a fallu beacoup de temps pour accepter l'inimaginable, qu'un accident d'avion pouvait être la raison d'une telle catastrophe...", Léo Van Wijk, PDG de KLM, voulant lui aussi prendre la parole, a ajouté devant la presse que "l'examen des éléments retrouvés éparpillés sur une circonférence de 125 kilomètres démontre que la terrible tragédie est le résultat direct de la chute d'un avion de type Airbus 330, passant d'une altitude de 30.000 pieds à 0 pied, ce qui n'est pas suffisant". Celui-ci n'aurait rien fait pour éviter le choc. Le juge Charles Fauvol l'a immédiatement inculpé de "évidente mauvaise volonté d’assistance à personnes en danger" et "dispersion volontaire de débris humains et non humains".

L'annonce a suscité une très vive émotion dans les rangs des journalistes, pourtant rompus au cynisme et à l'indicible. Nous nous sommes procuré le rapport d'enquête sur l'accident de l'Airbus A330 requalifié en "crash involontaire". En allant droit à la conclusion, parce qu'on n'allait tout de même pas se cogner les 4.600 pages techniques du rapport, il apparaît que les fragments de l'avion retrouvés dans l'océan ne disposaient pas des propriétés physiques leur permettant de rester en suspens à une altitude acceptable. Ne les ayant en revanche pas retrouvées, les enquêteurs restent très prudents en ce qui concerne les boîtes noires. Rien ne permet de dire si elles sont au fond de l'océan ou ailleurs. Une deuxième enquête a été déclenchée par les pouvoirs publics brésiliens et français à ce sujet.

Nos services d'études ont fouillé les archives de l'Histoire de l'aviation. Nous avons ainsi découvert que les crashs d'avions provoquent 100% des décès liés aux chutes d'avions. Les pouvoirs publics ont décidé de prendre des mesures préventives d'accident, afin d'éviter de futurs accidents de ce type.

Notre présidentissime Nicolas Sarkozy a ainsi fait publier un décret obligeant dorénavant tous les pilotes à maintenir l'avion qu'ils pilotent à une altitude raisonnable, entre le décollage et l'atterrissage. Une loi instaurant un droit opposable aux chutes d'avions devrait être adoptée par le Parlement à la rentrée. "Obama n'a pas réagi assez vite, il n'a pas vu venir ce coup-là...", s'enorgueillit notre présidentissime Nicolas Sarkozy.

 

Correspondant dans le Microcosme

lire tous ses billets

 

prcdent : 03-07-2009

Les parapluies seront de retour cet automne

suivant : 04-07-2009

La carte du Tour de France 2009 fera un détour par Saint Jean d'Illac

AUCUNE REPRODUCTION DE CE SITE N'EST AUTORISEE SANS L'ACCORD PREALABLE DU REDACTEUR SUPREME
© Dsinformations.com | web-journal satirique 1999-2018 | propos des cookies | mentions lgales