@desinfopointcom
credit33.fr

La fin politique de Nicolas Sarkozy commence à Belin-Béliet

correspondance du Microcosme
publié le 11-07-2009

Belin-Béliet - Un vent de panique souffle sur l'UMP et le présidentissime Nicolas Sarkozy est, de sources bien désinformées, «très tendu, encore plus que d'habitude». Ce qui n'est pas rien. Les 563 grands portraits de 40 m X 60m du présidentissime assis sur un trône en or massif, avec sa glamour de première Dame posant sa main de guitariste raffinée sur son épaule agitée de leader, déployés partout dans Belin-Béliet, n'y feront rien. Une messe funèbre sera bientôt dite à Belin-Béliet annonçant la fin de l'UMP. Les signes sont infimes, certains vont si vite qu'ils n'ont jamais eu lieu. Mais la vérité est aujourd'hui une évidence. Nicolas Sarkozy est en passe de perdre les élections de 2012. Et sa défaite est née à Belin-Béliet. Récit.

Belin Beliet, un bel endroit pour terminer sa carrière politique
CC C.Lalanne

Comme nous l'a déjà indiqué le rédacteur Suprême, le présidentissime Nicolas Sarkozy est entré dans une colère blanche et muette très inhabituelle chez lui (il casse en général au moins un bureau Napoléon). Apprenant la terrible nouvelle, une candidate insignifiante et sans aucun avenir, Christiane Dornon, osant le défier en se présentant aux élections cantonales partielles de Belin-Béliet "sans étiquette", il pose alors avec un calme impérial son cigare dans un cendrier Swarovski, et fixe son interlocuteur, Henri Guaino qui a perdu à la courte paille contre Claude Guéant et s'y colle pour annoncer au présidentissime la mauvaise nouvelle. Puisant spontanément dans son immense culture cinématographique, Nicolas Sarkozy lâche alors un impitoyable "wipe them out...all of them!", accompagné d'un geste de la main aussi bref que tranchant.

Puis il prend son iPhone 3Gs serti de diamants sud-africains, avec classe, et appelle lui-même la fédération girondine de l'UMP. Le rédacteur Suprême nous a livré la suite du récit, les initiatives audacieuses mais dans le fond désespérées du présidentissime Nicolas Sarkozy. Car au fond de lui-même, le petit Nicolas sent bien que tout est perdu. Son rêve de conquête de l'Europe s'effondre à cause d'une candidate UMP qui n'a décidément rien compris à sa divine stratégie.

Ayant réussi à laminer toute forme d'opposition, faisant craindre le pire à toute velléité un peu trop clairement affichée et étiquetée d'opposition, le présidentissime a fini par persuader la terre entière que pour survivre sous son règne, mieux valait ne pas s'opposer, ou au pire s'opposer en silence et dans la plus grande discrétion, voire de n'exister que dans l'insipide et le fade, si l'on veut absolument et pathologiquement exister. Barack Obama envisagerait ainsi de prendre sa carte de crédit UMP. Martine Aubry a de même réuni son séminaire de réflexion hautement stratégique loin dans la banlieue craignos, sous la protection de l'équipe de France de rugby, zone de non droit que les forces de police ont isolée du monde civilisé mais qu'elles n'osent plus investir. "Ici au moins, Nicolas Sarkozy n'osera pas venir débaucher l'un des m... des nôtres", a ainsi précisé, un peu soulagée, la première sectaire du PS.

Sans doute très impressionnée par le vaste vent glacé qui souffle sur ce silence et ce tas de pierres sombres, la candidate négligeable et craintive décide alors d'adopter la posture tactique transparente. Mais la malheureuse n'a pas vu que ces fourbes de socialistes vont bondir tels des bêtes affamées sur l'occasion. Un premier slogan, conçu par RSCG contre un abonnement gratuit à l'hebdomadaire du parti socialiste, parcourt déjà, tel un tag meurtrier, les murs de Gironde, jusqu'à Bordeaux : "Elle tique ? On tacle ! Et toc."

Le début de la fin.

#Nicolas Sarkozy | #Belin Béliet | #Gironde

 

Correspondant dans le Microcosme

lire tous ses billets

 

précédent : 10-07-2009

Nicolas Sarkozy attendu à Belin-Béliet pour mettre de l'ordre dans l'UMP locale

suivant : 11-07-2009

14 juillet 2009 : après le concert de Johnny Hallyday au Champs de mars, Nicolas Sarkozy prononcera un grand discours

AUCUNE REPRODUCTION DE CE SITE N'EST AUTORISEE SANS L'ACCORD PREALABLE DU REDACTEUR SUPREME
© Désinformations.com | web-journal satirique 1999-2018 | à propos des cookies | mentions légales