@desinfopointcom

Fox T.Paddle : "Le manque de cyber consommateurs a une incidence négative sur l'avenir du commerce électronique"

du Rédacteur Suprême
publié le 16-07-2001

Fox T.Paddle, le célèbre expert australien du marketing one to one a accepté de répondre à nos questions. Cet entretien lui permet de faire le point sur le e-commerce en France et dans le monde. Fox T.Paddle nous fait ainsi partager sa vision prospective de l'avenir.

Cyber consommateurs sceptiques
CC Flickr - Grocerymania

En collaboration avec l'IDOF-Corporate, vous venez de publier une étude prospective sur l'avenir de la cyber consommation. Pourquoi avoir choisi cette année pour réaliser cette étude ?

Il fallait attendre que le nombre de cyber consommateurs soient significatif pour pouvoir présenter des scénarios basés sur des statistiques fiables. Un seuil important a été franchi et a marqué les esprits. Quand le chiffre d'affaires du e-commerce a dépassé celui de la vente de détail des articles de pêche à la ligne, nous savions qu'il s'agissait d'un tournant majeur de la consommation. Nous avons toutefois attendu quelques mois pour lancer notre étude afin de valider qu'il s'agissait bien d'une évolution pérenne.

Comment peut-on expliquer que les chiffres présentés dans l'étude prospective de l'IDOF soient aussi imprécis ?

Si on les regarde attentivement, ils ne sont pas réellement imprécis, surtout si l'on si situe dans une vision prospective à 360 degrés. Nous prévoyons, selon les scénarios, une croissance du cyber commerce entre 2% et 700%, avec des pics à 3 000% sur des niches qui restent à identifier. Nous devons tenir compte des évolutions d'attitudes probables des consommateurs, ce sont eux qui structureront l'offre finale. Or, comme je l'ai montré dans mes ouvrages, le consommateur reste encore parfois résistant au conditionnement de ses modes de vie.

Entre 2% et 700%, peut-on imaginer une vérité entre les deux ?

Seul l'avenir nous explicitera le futur.

Quelle est la situation de la France par rapport à ses concurrents internationaux ?

La France est pionnière dans le domaine du e-commerce grâce à l'avance technologique prise par les consommateurs grâce au Minitel. Elle illustre toutefois aujourd'hui l'adage selon lequel "les derniers seront les premiers".

Quelles aides devraient être apportées aux entreprises françaises du e-commerce pour les aider à mieux se développer ?

Il faut impérativement commencer par leur fournir des consommateurs. L'attitude frileuse des Français porte aujourd'hui préjudice au secteur de la nouvelle économie. Il faut donc prévoir dès maintenant des mesures d'accompagnement financières autant que pychologiques pour dépasser les freins qui obèrent la e-croissance.

#Fox T.Paddle | #commerce électronique | #cyber consommateur | #Minitel | #IDOF |

 

Rédacteur Suprême

lire tous ses billets

 

précédent : 13-07-2001

Charles Pasqua était complice de Jacques Chirac dans l'affaire des billets d'avions

suivant : 19-07-2001

Vigilance du consommateur pendant les vacances : les experts de la DGCCRF publient leurs constatations annuelles

AUCUNE REPRODUCTION DE CE SITE N'EST AUTORISEE SANS L'ACCORD PREALABLE DU REDACTEUR SUPREME
© Désinformations.com | web-journal satirique 1999-2017 | contact | à propos des cookies | mentions légales