@desinfopointcom

Primaires au Parti socialiste : les modalités du vote en exclusivité pour Désinformations.com

correspondance du Microcosme
publi le 27-08-2009

Rue de Solférino - La décision vient de tomber : des primaires décideront de l'investiture du ou de la candidate à l'élection présidentielle. Martine Aubry a réuni le bureau national pour valider le projet. Nous avons pu, à titre exceptionnel, y assister. Elle ouvre les débats : "Mes chers camarades, vous le savez, j'ai toujours milité en faveur de primaires pour désigner notre candidate à l'élection présidentielle..." "Tout à fait !", clame un participant au cénacle de décideurs.

Henri Emmanuelli se réjouit : "chers camarades, comme vous le savez, je me bats depuis longtemps pour ces primaires. Aujourd'hui, cette victoire du peuple marque une avancée démocratique décisive dont nous pouvons être fiers..." "Tout à fait !", approuve une voix du fond du cénacle des décideurs.

Laurent Fabius approuve : "chers camarades, mon combat personnel pour les primaires aboutit enfin : l'ancien premier ministre que je suis est heureux de voir que les Français vont pouvoir désigner un homme d'Etat expérimenté." Lionel Jospin, retraité politique qui tire toujours toutes les conséquences, abonde : "tout à fait. La France a besoin d'un homme d'Etat expérimenté. Mon gouvernement avait beaucoup travaillé sur les primaires et si les Français avaient voté comme il faut, nous aurions mis en place ce système il y a longtemps." Dominique Straus-Kahn opine : "oui, ce fut un combat que je mène depuis longtemps, en particulier comme directeur général du FMI malgré la très grave crise économique qui frappe le monde. Une vision globale du monde dans sa complexité sera sans conteste un atout crucial pour être le candidat naturel à l'investiture..."

François Hollande est ravi aussi que la démarche démocratique "que j'avais élaborée lorsque j'étais premier secrétaire du parti prenne enfin forme... les Français sauront apprécier le sens de l'équilibre et du consensus qui fait la marque de fabrique de ces primaires." Bertrand Delanoe précise qu'il est "heureux de voir [sa] position sur les primaires enfin prévaloir: c'est un combat de 30 ans qui se termine bien. Les Parisiens le savent bien."

"Y'a plus qu'à fixer les modalités de ces primaires", fuse du fond de la salle...

Après une seconde d'un silence bien mérité, Martine Aubry enchaîne : "Mes chers camarades, je crois que les Français approuvent déjà mon travail. Il nous faut fixer les modalités des primaires. Je propose de réunir trois comités de réflexion. Le premier s'occupera de la question "qui peut voter ?", le deuxième de "quand est-ce qu'on vote ?", et le troisième de "combien ça coûtera de voter ?""

Laurent Fabius prend la parole : "mes chers camarades, il ne faut pas oublier le travailleur. En fixant le vote des primaires au 1er mai, nous célébrons la victoire de la démocratie des travailleurs". "Tout à fait", fuse du fond de la salle. "Mais le travailleur manifeste le 1er mai" rétorque Bertrand Delanoe.

Jean Glavany fait avancer le débat :"réaffirmons la laïcité du pays : fixons les primaires au 25 décembre !" "Tout à fait", fuse du fond de la salle.

"Paaaaas duuuu tout : il faut reprendre la main sur la victoire de la Bastille qui est détournée par le présidentissime Nicolas Sarkozy", répond Benoît Hamon, toujours chômeur, "les primaires doivent avoir lieu le 14 juillet. Le symbole sera fort." "Tout à fait", fuse du fond de la salle.

Vincent Peillon s'interroge sur les aspects concrets du vote : "Doit-on interdire le port de la burqa pour les sympathisants ?" "Tout à fait !", fuse du fond de la salle. "M'enfin... les sympathisants ne portent pas la burqa !", s'indigne Halem Désir. "En revanche, ils peuvent porter la cagoule...", indique Benoît Hamon. "Tout à fait !", fuse du fond de la salle. Mais alors, "doit-on interdire le port du masque anti grippe A H1N1 ?", demande Vincent Peillon. "Tout à fait !" fuse du fond de la salle.

"Poussons le renouvellement du parti jusqu'au bout : interdisons à ceux qui sont sympathisants socialistes depuis plus de 20 ans de participer aux primaires", suggère Ségolène Royal. "Tout à fait !", fuse du fond de la salle.

Martine Aubry reprend la main : "mes chers camarades, nous avons bien travaillé et je crois que les modalités des primaires que les trois comités vont nous remettre demain, sont prêtes." Elle conclut donc : "nous organiserons mes primaires le 15 août 2011. Seuls les militants UMP seront autorisés à y participer, et s'ils se sont bien lavés les mains avec une solution hydro-alcoolique ; les frais de participation se monteront à seulement 2.300 euros."

 

Correspondant dans le Microcosme

lire tous ses billets

 

prcdent : 26-08-2009

Primaires ouvertes à gauche : le rôle prévu de la téléréalité

suivant : 28-08-2009

Ségolène Royal exclue du Parti Socialiste

AUCUNE REPRODUCTION DE CE SITE N'EST AUTORISEE SANS L'ACCORD PREALABLE DU REDACTEUR SUPREME
© Dsinformations.com | web-journal satirique 1999-2018 | propos des cookies | mentions lgales