@desinfopointcom
credit33.fr

Campagne contre le blanchiment de la peau : Eric Besson veut expulser Rama Yade au PS

correspondance du Microcosme
publié le 04-11-2009

Paris - Les rumeurs les plus folles sur Rama Yade courent les rues de Paris, et couvrent même l'Ile-de-France. Et elles en disent long sur l'ambiance au sein du gouvernement, depuis que Brice Hortefeux, ministre de l'ordre français de souche, et Eric Besson, ministre des relations charter avec l'Afghanistan, ont lancé le débat sur l'identité nationale. Il est certain que pour Eric Besson, ministre traître de la suspicion identitaire, Rama Yade n'a pas "nécessairement tout fait pour s'intégrer au mieux".

Blanchissez-vous !

Que doit-on comprendre ? Rama Yade connaît bien, dit-on, les paroles de la Marseillaise et le nombre de couleurs de notre drapeau tricolore. Est-ce parce que Rama Yade n'a jamais voulu être députée européenne qu'elle risque d'être expulsée de l'UMP. Est-ce d'avoir refusé le traitement médical de Michael Jackson, qui pourtant garantit une mort glorieuse vers 50 ans avec une couleur de peau prouvant la réelle volonté d'intégration nationale ?

Les rumeurs vont bon train. "Rama Yade ? Ce n'est pas un nom breton ça ?", s'interroge Georgette Cététière, 44 ans, charcutière, "elle est peut être née dans nos colonies, mais de là à la nommer présidente de la France, moi je dis non." Puis, tout s'enchaîne et s'accélère : "son visa est-il vraiment en règle ?", demande Thierry Paglope, 52 ans, coupeur de son, "et son casier judiciaire ?" poursuit Marc Impeujuste, 42 ans, fermeur de portes. Une instruction judiciaire a donc été légitimement ouverte sur les intentions identitaires de Rama Yade.

Selon les chiffres de la Mairie de Paris, 20 % des femmes de couleur de la région parisienne utilisent des crèmes éclaircissantes de peau. La pratique n'est pas sans risque: certaines crèmes, importées de Chine, notamment la crème "Blancheuse", contiennent des produits toxiques, comme du plomb et du tipex. La mairie de Paris a d'ailleurs décidé de lancer une grande campagne de prévention: 6000 affiches "séduire oui, se détruire non" seront placardées sur les panneaux Decaux des 18e, 19e et 10e arrondissements. A l'effigie de Rama Yade, de sources bien désinformées. Ces quartiers concentrent l'essentiel de la population d'origine africaine de Paris et où des produits interdits ont été saisis à plusieurs reprises cette année. Or la rumeur démontre que Rama Yade serait candidate dans ces arrondissements pour être maîtresse du monde. Un défi à la hauteur de ses ambitions. Une pré-campagne en filigrane donc ? Claude Guéant, l'un des deux ministres du présidentissime Nicolas Sarkozy, celui qui ne s'est pas fait tancer par le premier des ministres inutiles, François Fillon, fulmine : "quand on fait de la politique, on prend des risques, on prend de la crème Blancheuse : avec Blancheuse, une peau plus soyeuse".

Menacée d'être expulsée de l'UMP au parti socialiste, Rama Yade, malgré son courage, hésite encore. "Nous accordons à Rama Yade le droit d'asile", a déclaré Michèle Sabban, vice-présidente PS de la région Île-de-France, lors d'une conférence de presse. Certes. Mais de là à être expulsée en zone de guerre...

#Rama Yade | #identité nationale

 

Correspondant dans le Microcosme

lire tous ses billets

 

précédent : 04-11-2009

Identité nationale et cinéma pornographique : qui a peur du débat ?

suivant : 05-11-2009

Jacques Chirac publie ses mémoires courtes

AUCUNE REPRODUCTION DE CE SITE N'EST AUTORISEE SANS L'ACCORD PREALABLE DU REDACTEUR SUPREME
© Désinformations.com | web-journal satirique 1999-2018 | à propos des cookies | mentions légales