@desinfopointcom

Vaccin contre la grippe A H1N1 : l'effet secondaire Dubonchoix

correspondance du Microcosme
publié le 13-11-2009

Paris - Un cas probable de syndrome de Guillain-Barré d'intensité modérée est survenu chez une jeune professionnelle de santé ayant reçu un vaccin contre la grippe A H1N1, lundi 9 novembre selon l'Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (AFSSAPS). La cause de cette pathologie n'est pas officiellement établie. Des investigations sont en cours pour déterminer s'il existe un lien entre la vaccination contre la grippe A H1N1 et l'apparition des signes neurologiques (fourmillements dans les extrêmités des membres) ou si ces troubles seraient dus à un éventuel épisode infectieux de type grippe A H1N1 dans les semaines précédentes. Mais les autorités sanitaires tiennent à insister sur un point : même si cette pathologie peut être grave, le vaccin contre la grippe A H1N1 est totalement indolore lors de l'injection et ne présente pas de danger majeur à 82%.

En revanche, le syndrôme Dubonchoix est, lui, beaucoup plus grave.

Le syndrome de Dubonchoix est dû à une atteinte de la gaine qui enrobe les fibres des nerfs périphériques. Il résulte de l'affaiblissement des mécanismes immunitaires et peut être déclenché par une infection virale ou bactérienne "dans 60 à 70 % des cas", précise Martine Dubonchoix, directrice de l'Autorité Française de Contrôle des Idées Saines (AFCIS), et peut être facilité par la vaccination contre la grippe A H1N1.

Le syndrome de Dubonchoix se manifeste par une faiblesse, puis une paralysie progressive de l'esprit critique. Le syndrome de Dubonchoix conduit la victime à suivre assidument les JT de TF1 de 13H00 et 20H00, à croire tout ce qui y est raconté et de le répéter avec force conviction au bistrot. Dans la majorité des cas, les personnes atteintes ne contractent pas la grippe A H1N1 et récupèrent de leurs syndrôme Dubonchoix au bout de 6 à 12 ans.

Le parti socialiste a demandé la mise en place d'une commission d'enquête parlementaire, s'interrogeant sur le prépaiement des 94 millions de doses de vaccin contre la grippe A H1N1 "alors que d'une part, il n'y pas 94 millions d'électeurs en France et que, d'autre part, une écrasante majorité de Français regarde déjà assidument les JT de TF1 et se font d'eux-mêmes les petits porte-paroles de la bonne parole du présidentissime Nicolas Sarkozy", indique Benoît Hamon, chômeur de plus en plus longue durée, qui ajoute "c'est une question déontologique : nous veillerons au bon usage des deniers publics".

#grippe A H1N1 | #H1N1 |

 

Correspondant dans le Microcosme

lire tous ses billets

 

précédent : 11-11-2009

SUPER LOTO® Vendredi 13 novembre 2009 : les erreurs à ne pas commettre

suivant : 14-11-2009

La NASA découvre de l'eau sur la lune : Halliburton se dit intéressé

AUCUNE REPRODUCTION DE CE SITE N'EST AUTORISEE SANS L'ACCORD PREALABLE DU REDACTEUR SUPREME
© Désinformations.com | web-journal satirique 1999-2017 | contact | à propos des cookies | mentions légales