Désinformations.com

Le père Noël ment sur l'origine des jouets : Coca-Cola lui retire son sponsoring

correspondance du Microcosme
publié le 26-12-2009

Coca-Cola a attendu que la distribution des cadeaux de Noël soit passée avant de rendre publique sa décision de retirer au père Noël son sponsoring. De sources bien désinformées, le père Noël n'aurait pas dit la vérité au sujet des cadeaux qu'il apportait aux petits comme aux grands. Nous avions préféré garder le silence jusque-là sur cette grave question pour ne pas briser les rêves de nos enfants bien désinformés. Mais l'analyse des incessants allers et retours du père Noël avec les chaumières presque partout dans le monde, de son goût de plus en plus marqué pour les ménages asiatiques, avaient déjà attiré notre attention sur un point sensible : le père Noël a toujours rendu visite, qui plus est la nuit, à des familles avec enfants en bas âges, donc avec de jeunes parents, donc de jeunes mères et de jeunes pères, encore mal sortis de l'adolescence, donc de l'enfance. Tirant habilement partie de la pénombre inquiétante et de son image rassurante "Coca-Cola", le père Noël aurait abusé de la crédulité de ses jeunes victimes, leur affirmant qu'il avait lui-même répondu à leurs nombreux courriers et spécialement confectionné les cadeaux à leur attention. Nous pouvons aujourd'hui révéler que le père Noël a entièrement délocalisé en Asie (surtout en Chine) ses fabriques de jouets, lesquels sont massivement confectionnés par des enfants mal rémunérés dans des ateliers peu conformes aux normes de sécurité Coca-Cola.

Certaines rumeurs vont plus loin. Le père Noël se serait vanté auprès de ses victimes de "la puissance sous le capot de son traîneau", alors que ce sont ses rennes qui font tout le boulot, ou de sa capacité à se glisser par la cheminée, allusion obscène que notre morale éditoriale nous interdit d'approfondir, afin de laisser intactes l'innocence de nos jeunes lecteurs. Des témoins un peu surexcités même rapportent que le père Noël aurait aussi fait des allusions très intimes à la forme des bouteilles Coca-Cola, mais rien ne vient étayer ces propos. Nous choisissons donc de les taire. Nous choisissons aussi de taire tous les éléments laissant entendre de manière très incomplète que la nature de ses méfaits aurait aussi un versant encore moins avouable et poserait implicitement la question de l'âge moyen de ses victimes.

Les frasques du père Noël risquaient donc de porter atteinte à la notoriété de la compagnie Coca-Cola qui apporte tant de joie sincère et de bonheur idéal jusque dans les foyers les plus reculés du monde, "certains parents attendant la venue du père Noël pour des raisons sans grand rapport avec le Christ ou la joie de leurs enfants", dénonce Michael Goodchoice, l'avocat de la firme du soda le plus connu du monde, qui ajoute "la misère affective de certaines familles ne justifie l'abus de position sociale du père Noël. C'est pourquoi Coca-Cola a décidé de ne plus financer les activités du père Noël et exige qu'il nous remette sine die sa tunique aux couleurs de notre compagnie".

En cette période de combat pour le maintien des moeurs chrétiens de notre civilisation, Coca-Cola a donc fait le choix du courage en dénonçant un comportement "de briseur de ménages et de rêves d'enfants." Maître Nicolas Dubonchoix, avocat du père Noël, décrit ce dernier comme "très affecté par ces révélations et cette décision brutale". Sous le choc, ayant regretté publiquement ses "aventures en nombre limité car uniquement annuelles", le père Noël se serait mis à boire du Red Bull, la boisson énergisante. Toutefois la compagnie Red Bull, dont l'image est associée à l'énergie, la performance et la vitalité, pouvant donc mieux refléter la vraie vie du père Noël, n'a pas encore décidé de le sponsoriser. Les discussions au sujet de la couleur du costume du père Noël et le code moral de sa conduite seraient difficiles mais "avanceraient positivement", nous a confié maître Nicolas Dubonchoix.

#Coca cola

 

Correspondant dans le Microcosme

lire tous ses billets

 

précédent : 17-12-2009

Neige et verglas sur 50 départements : les vols vers l'Afghanistan maintenus

suivant : 26-12-2009

Attentat manqué du vol Amsterdam Detroit : Al Qaïda dénonce le dumping terroriste

AUCUNE REPRODUCTION DE CE SITE N'EST AUTORISEE SANS L'ACCORD PREALABLE DU REDACTEUR SUPREME
© Désinformations.com | web-journal satirique 1999-2018 | à propos des cookies | mentions légales