@desinfopointcom

Anonymat des blogueurs : une loi obligera à bloguer à visage découvert

correspondance du Microcosme
publié le 26-05-2010

Le débat sur la loi à venir visant à lever l'anonymat des blogueurs, défendu par le sénateur Masson, et intitulée "bloguons net", agite la toile. De sources bien désinformées, la mesure politique serait accompagnée de décrets précis mettant en oeuvre la politique du présidentissime Nicolas Sarkozy pour un Internet propre et honnête, où le blogueur dit ce qu'il a à dire, comme un homme, un vrai, puis vote comme il faut, UMP, ou s'abstient.

Cette avancée démocratique s'enracine dans l'expérience personnelle du présidentissime alors qu'il faisait campagne sur Internet en chattant sans complexe à partir de son iPhone. Parce qu'un des bloggers lui a alors jeté sans raison un poke à la figure, il aurait décidé d'en finir avec l'anonymat de cette racaille : "vous en avez marre, hein ? On va vous en débarrasser... au karcher", avait-il lancé à ses ministres régulièrement pris à partie pour leur parler vrai de la France de souche du corps traditionnel qui se lève tôt le matin pour aller travailler dur.

L'identification des bloggers devra donc être facilitée : la loi qui sera adoptée prévoit que chaque Internaute devra bloguer à visage découvert, webcam allumée. La cagoule gauchiste et les masques sado-maso seront aussi prohibés. Le port de la burqa et du niqab devant son ordinateur sera formellement interdit sous peine de suspension des allocations familiales. En cas de récidive, la famille polygame sera expulsée en Afghanistan.

En ce qui concerne les textes, un comité de relecture sera installé cet automne. Il sera composé de magistrats des tribunaux administratifs, et présidé par la ministre de l'inculture, Frédéric Mitterrand. Les cinq fonctionnaires qui y siègeront auront pour mission de vérifier le contenu de chaque texte des blogueurs avant d'en autoriser la diffusion. Pour bien tenir compte de la fluidité du fonctionnement général d'Internet, ils ne pourront délibérer plus de 48 heures sur chaque texte. En cas de litige, le visa final du présidentissime Nicolas Sarkozy permettra de trancher en toute liberté la validité du billet, tweet ou email.

Ainsi, "le blogueur sera pénalement et civilement responsable des propos qu'il publie, ainsi que de l'ensemble des éléments qu'il ou elle édite", précise le sénateur Masson. En conséquence, l'article 45-8 de la loi "bloguons net" prévoit que "un mandat d'arrêt serait prêt pour expulser Rachida Dati en cas de rumeur sur la vie privée du présidentissime Nicolas Sarkozy."

Waka faire comme ça...

#blog | #Internet | #burqa |

 

Correspondant dans le Microcosme

lire tous ses billets

 

précédent : 25-05-2010

Absentéisme scolaire : Nicolas Sarkozy risquerait de redoubler

suivant : 26-05-2010

Après le bilan de François Mitterrand sur la retraite à 60 ans, Nicolas Sarkozy continue de revisiter l'Histoire

AUCUNE REPRODUCTION DE CE SITE N'EST AUTORISEE SANS L'ACCORD PREALABLE DU REDACTEUR SUPREME
© Désinformations.com | web-journal satirique 1999-2017 | contact | à propos des cookies | mentions légales