@desinfopointcom

Médaille Fields 2010 : Nicolas Sarkozy se dit très déçu que son fils Jean ne soit pas médaillé

correspondance du Microcosme
publié le 19-08-2010

Considérée comme l'équivalent du prix Nobel en mathématique, décernée tous les 4 ans à des chercheurs de moins de 40 ans, la médaille Fields récompense aujourd'hui deux chercheurs français, Cédric Villani et Ngô Bao Châu. Alfred Nobel avait décidé de ne pas instituer un de ses célèbres prix pour les mathématiques pour des raisons familiales, sa femme étant parti avec un mathématicien, Mittag-Leffler, ancêtre de Lakshmi Mittal (simple contraction du nom composé), dont il avait eu raison de se méfier, d'une part parce qu'il est parti avec sa femme, mais d'autre part parce qu'il a sournoisement racheté Arcelor. C'est pourquoi le mathématicien canadien John Charles Fields a proposé la création d'un prix avec une médaille en 1923 lors d'une réunion internationale à Toronto. Ses collègues chercheurs, soucieux de ne pas primer un ressortissant d'un Canada pas encore légalisé, ont attendu son décès en 1932 pour attribuer la première médaille Fields.

Manuscrit autographe du jeune Sarkozy
CC Flickr - Antoine

Les pronostics allaient bon train depuis quelque temps pour l'année 2010 et un nom sortait régulièrement, celui de Jean Sarkozy, qui poursuit ses études toujours en deuxième année de Droit, qui a failli être diplômé de l'EPAD, et qui, sinon, est un brillant mathématicien, option Wii, à ses heures perdues. C'est finalement le mathématicien Ngô Bao Châu, certes français, mais quand même d'abord d'origine vietnamienne (le Vietnam est une contrée de l'Asie récemment déchue de son statut de département français), et récemment naturalisé français, ce qui est un comble puisque son pays ne veut plus être français, qui a été médaillé. "C'est pas parce que Cédric Villani, qui est un vrai français de souche, lui, a aussi été médaillé que Jean n'a droit à rien" aurait relevé Nicolas Sarkozy, 1er franco-Rom présidentissime de la France.

Une enquête rapide a permis d'établir plusieurs infractions dans les travaux et la vie de Ngô Bao Châu. En premier lieu, son nom est difficile à prononcer, ce qui pourrait perturber la cérémonie de remise des médailles. Ensuite, cette médaille n'est pas en or comme les athlètes français en ont rapportés. Surtout, et c'est là le plus grave, les travaux de Ngô Bao Châu portent sur la conjecture de Langlands. Or, celle-ci propose des ponts entre l'arithmétique et la théorie des groupes de Galois. Pouvait-on laisser faire ?

On le rappelle, la conjecture de Langlands est un domaine de recherche actif en conjectures qui tend à relier la théorie des nombres aux représentations de certains groupes. Proposé par Robert Langlands en 1967, il a ainsi permis d'établir au sujet des étrangers d'origine maghrébine que "quand il y en a un ça va, c'est quand il y en a plusieurs qu'il y a des problèmes". Il est l'un des socles d'analyse quantitative de l'Institut Désinformation et Opinion Francophone (IDOF).

"Mais c'est pas croyab' ça", aurait fulminé le présidentissime Nicolas Sarkozy 1er des Roms, "et pourquoi qu'on récompense un vietnamien pour ses travaux sur des affirmations sans preuve... tout le monde le sait, c'est moi le plus fort dans ce domaine. Jean méritait donc cette médaille parce que je suis son père."

Une enquête à conjecture à donc été ouverte à l'encontre de l'immigré présumé clandestin spoliateur de médailles, afin de prouver sa malhonnêteté et rétablir le droit dynastique d'attribution des honneurs à la famille Sarkozy. Un avis d'expulsion a été adressé au malfrat qui a donc 15 minutes pour quitter le territoire traditionnel de souche. Un boat people aurait toutefois mis gracieusement à sa disposition.

#Médaille Fields | #Jean Sarkozy | #maths |

 

Correspondant dans le Microcosme

lire tous ses billets

 

précédent : 19-08-2010

Un intrus pénètre dans l'Elysée : Nicolas Sarkozy reconnait son cousin Rudolf Sarközi le Rom

suivant : 19-08-2010

Les demandes de crédits affluent au Crédit Agricole Brie Picardie

AUCUNE REPRODUCTION DE CE SITE N'EST AUTORISEE SANS L'ACCORD PREALABLE DU REDACTEUR SUPREME
© Désinformations.com | web-journal satirique 1999-2017 | contact | à propos des cookies | mentions légales