@desinfopointcom
credit33.fr

Le chapeau de Michael Jackson adjugé 17.500 euros : Nicolas Sarkozy met ses insultes aux enchères

correspondance du Microcosme
publié le 01-10-2010

En amont de l'édition du très attendu 1er album posthume de Michael Jackson, écrit du Paradis en collaboration avec Dieu, amateur lui aussi d'anges et autres formes juvéniles de l'amour sain, un chapeau porté par le roi de la pop décédé à l'âge mental de 5 ans, a été adjugé pour 17.500 euros, jeudi lors d'une vente aux enchères à l'Hôtel Drouot. Le chapeau est un Fedora en feutre noir, de la maison new-yorkaise Worth n' Worth, marqué du nom de l'artiste en lettres d'or sur la bande intérieure de cuir. Sa valeur de base était estimée à environ 4.000 euros. Mais il avait été jeté par le roi de la pop dans la foule à l'occasion d'un concert à Nice le 14 août 1988 : "c'est un chapeau qui a été lancé à la fin de la chanson "Beat it" et qui a été récupéré par un fan alors âgé de 4 ans et qui l'a soigneusement rapporté à la star mondiale, puis après une intense nuit de pédagogie, a pu le conserver jusqu'à maintenant", a expliqué Pierre Dubonchoix de Labonnedécision, commissaire spécial pop de l'Hôtel Drouot, qui ajoute : "le fan, qui a aujourd'hui 26 ans s'est, semble-t-il, assez bien remis psychologiquement de cette nuit particulière qui a marqué sa vie : il a lui-même adopté plusieurs enfants âgés de 4 ans depuis... ce chapeau est donc chargé émotionnellement et historiquement."

Chapeau, Michael !
CC Flickr - Sõn Marki

On se rappelle qu'en novembre 2009, un gant de cuir plus ou moins beige orné de strass que Michael Jackson portait en 1983 lors de son premier "Moonwalk", avait été attribué pour 350.000 dollars. Le gant avait été reconstitué pour la vente par les 5 fans de l'époque, aujourd'hui âgés de 30 à 32 ans, qui avait reçu en récompense de leurs efforts chacun un doigt. Le collectif rebaptisé les doigts d'or de la main" a été financé par la fondation "De l'Or Massif Pour Tous les Entubés Soumis" (DOMPTES) de Liliane Bettencourt.

Les enchères autour des objets de la star mondiale décédée sont par ailleurs loin d'être finies : des photographies inédites de la star, seule ou, en plus coûteuses, avec ses fans en tenue de jeu Bambi ou Peter Pan, seront ainsi mises en vente par la maison Pierre Bergé, à l'Hôtel Salomon de Rothschild en fin d'année à Paris. Les recettes alimenteront les caisses du think tank Désir d'Avenir, pour financer la campagne électorale de Ségolène Royal.

Le présidentissime Nicolas Sarkozy 1er des Roms, au constat que le déficit public est trop important pour financer son jet privé ET ses dîners au Fouquet's ET l'acquisition de l'Elysée, en hyène expérimentée de la politique, a aussitôt convoqué son gouvernement, Claude Guéant et Henri Guaino, pour travailler à un plan de financement similaire de ses besoins personnels : "mais c'est pas croyab' ça que je dois trouver des fonds que je peux être riche comme Berlusconi alors que il y a quand même les caisses de l'Etat qu'elles sont là pour ça..."

Une intense réflexion du gouvernement en mode séminaire a rapidement fait aboutir des débuts de solution : "je dis n'importe quoi... mais et si on mettait les postillons de vos insultes en vente aux enchères ?" s'est lancé Claude Guéant sous le regard un peu noir et jaloux de son co-ministre Henri Guaino. "Très bien... je peux même te postillonner à la gueule tout de suite... faudra juste changer de support au moment des enchères...", a aussitôt finement répliqué le présidentissime.

"Je ne sais pas ce que je dis... mais pourquoi ne pas mettre aux enchères vos talonnettes, celles que vous avez par exemple portées lors du dernier G20 pour être aussi grand que Barack Obama ?", a alors osé Henri Guaino. L'idée a été rapidement abandonnée, le présidentissime mesurant objectivement plus de 1,90m.

C'est alors que le génie fulgurant du présidentissime Nicolas Sarkozy 1er des Roms a encore fait la différence : "c'est pas croyab' que c'est encore moi que je trouve la bonne solution : je vais mette aux enchères mes insultes."

"Formidable Monsieur le présidentissime!"

"Génialissime Monsieur le présidentissime!"

"Hourra!!!"

"Viva!!!"

"Je sais... je suis présidentissime et vous n'êtes que ministres... Mon p'tit Henri, tu déposes les droits sur mes insultes : "casse toi pôv' con" "Ben descends si t'es un homme !" etc. Mon p'tit Claude, tu convoques Drouot pour une vente aux enchères qui aura lieu au Fouquet's avec mes amis du CAC40... on va bien se marrer en faisant de la tune facile... et en plus, je peux trouver d'autres insultes pour le dessert..."

Bien entendu, la gauche socialo-gréviste, qui n'a absolument rien d'autre à proposer que le retrait droit-de-l'hommiste archaïque de la loi "immigration" portée par le ministre de la trahison haineuse, Eric Besson, a aussitôt protesté d'un communiqué précisant que "la gauche réformiste revendique aussi le droit à l'insulte, y compris raciste, s'il le faut. Le parti socialiste condamne fermement la privatisation du patrimoine linguiste francophone de bon goût !"

#Michael Jackson | #Nicolas Sarkozy | #casse-toi

 

Correspondant dans le Microcosme

lire tous ses billets

 

précédent : 01-10-2010

Gliese 581G, nouvel Eden des Roms ?

suivant : 03-10-2010

Le projet de loi qui établit le statut des juifs en 1940, annoté par le Maréchal Pétain, actualisé par Eric Besson

AUCUNE REPRODUCTION DE CE SITE N'EST AUTORISEE SANS L'ACCORD PREALABLE DU REDACTEUR SUPREME
© Désinformations.com | web-journal satirique 1999-2018 | à propos des cookies | mentions légales