@desinfopointcom
credit33.fr

Michael Youn cambriolé : la vengeance est un plat qui se mange froid

du Rédacteur Suprême
publié le 03-01-2011

Le cambriolage de Michael Youn fait presque autant de buzz que s'il était candidat aux primaires socialistes et avait déclaré vouloir déverrouiller les 35h, comme Manuel Valls. Les motivations de ce cambriolage sont en effet politiques. Nos lecteurs se souviennent que l'animateur du Morning Live, la première émission de télévision qui a parlé de Désinformations.com dès l'an 2000, avait été accusé d'être à l'origine du Google Bombing de la page Facebook de notre présidentissime en septembre 2009. Mis en garde à vue pour délit d'outrage au cul du chef de l'Etat, Michael Youn avait finalement dû être libéré, faute de preuves. Les services de la place Beauvau n'avaient pourtant pas abandonné l'affaire, jugée "grave pour la sécurité nationale".

L'escalier par lequel sont passés les "cambrioleurs"
CC Flickr - magali_giaume

Michael Youn, toujours soupçonné d'avoir associé la requête "trou du cul" à notre présidentissime Nicolas Sarkozy, restait donc sous étroite surveillance policière, en violation ordinaire de toutes les règles établies de protection de la vie privée. Un traitement d'exception que justifie pleinement le caractère "terroriste" du délit dont Michael Youn est "coupable", selon nos sources bien désinformées de la place Beauvau.

D'où le cambriolage de son domicile, au moment le plus propice des fêtes de fin d'année, par les forces spéciales en charge de la création de preuves (FSCCP), directement rattachées à Brice Hortefeux : "nous avons perquisitionné sans mandat le domicile de Monsieur Youn pour déposer les preuves nécessaires à sa future inculpation", nous confie le commissaire Robert Dubonchoix, responsable des FSCCP.

Une prochaine perquisition, sous le contrôle d'un juge, celle-là, permettra à la police judiciaire de découvrir ces preuves accablantes qui prouvent de manière incontestable que Michael Youn met en danger la République. Il sera déchu de sa nationalité - "d'ailleurs déjà douteuse", estime le ministre de la haine intérieure selon nos sources bien désinformées – et emprisonné à vie dans un camp russe.

Le présidentissime Nicolas Sarkozy n'a pas souhaité commenter ces révélations. Il a toutefois confié à des proches bien désinformés que "la vengeance est un plat qui se mange froid", ajoutant selon les mêmes proches que "ce terroriste qu'il a voulu m'outrager avec en me Google Bombant ne pouvait pas continuer à circuler librement comme si on pouvait rester libre dans ma France quand on outragit le présidentissime".

#Michael Youn | #Michaël Youn | #Google Bombing | #Manuel Valls

 

Rédacteur Suprême

lire tous ses billets

 

précédent : 02-01-2011

Ahmadinejad vend sa 504 Peugeot : crise diplomatique majeure entre la France et l'Iran

suivant : 03-01-2011

Eclipse de soleil mardi 4 janvier 2011 : premier test de la présidence du G20 pour Nicolas Sarkozy

AUCUNE REPRODUCTION DE CE SITE N'EST AUTORISEE SANS L'ACCORD PREALABLE DU REDACTEUR SUPREME
© Désinformations.com | web-journal satirique 1999-2018 | contact | à propos des cookies | mentions légales