@desinfopointcom
credit33.fr

La SNCF tire le premier bilan de la Direction de la Planification et de la Prévision des Horaires

du Rédacteur Suprême
publié le 29-11-2001

Quand le transporteur national a annoncé la création de la DPPH au printemps dernier, un certain scepticisme avait couru parmi les voyageurs qui doutaient de l'utilité du nouveau service. Six mois plus tard, force est de constater que la SNCF a su transformer l'essai. "Nous étions prisonnier de notre image d'excellence et de précision des horaires", se souvient sans nostalgie le DPPH, bientôt promis à de nouvelles fonctions dans le méta-marketing. "Nous avions pour mission de modéliser les horaires mais nous avons dû aussi conduire un véritable changement culturel au sein de l'entreprise", précise-t-il.

Le nouvel essor des gares grâce à la meilleure prévision des horaires
CC Wikimedia

Ainsi s'explique la création au sein de la DPPH de cellules de suivi psychologique pour accompagner les plus vieux cheminots qui ne trouvaient pas les mots pour exprimer le deuil de leur sacro-sainte "précision SNCF".

Néanmoins, le succès de la DPPH le plus visible pour les voyageurs reste la mise en place des nouveaux modèles de prévision des horaires. "En fonction de paramètres complexes et des données initiales d'un trajet, nous sommes aujourd'hui capables de prévoir l'heure d'arrivée d'un train avec une précision de 15 minutes au moment de son départ, et de l'ordre de 30 secondes lorsqu'il se trouve à moins de 10 kilomètres de sa gare d'arrivée !", se réjouit le journal interne de la DPPH.

#SNCF | #planification | #prévision | #horaires

 

Rédacteur Suprême

lire tous ses billets

 

précédent : 28-11-2001

La Cour de Cassation balaie la possibilité d'entendre le clone de Chirac

suivant : 30-11-2001

Les Pingouins dorés de la banquise parisienne

AUCUNE REPRODUCTION DE CE SITE N'EST AUTORISEE SANS L'ACCORD PREALABLE DU REDACTEUR SUPREME
© Désinformations.com | web-journal satirique 1999-2018 | à propos des cookies | mentions légales