@desinfopointcom

La nouvelle crise frontalière entre le Curmistan et le Kalashnistan inquiète la communauté internationale

du Rédacteur Suprême
publié le 24-08-1999

Le gouvernement du Curmistan a rendu public un communiqué vendredi soir dans lequel il reconnaît s'être engagé dans un engrenage de l'escalade de la mobilisation militaire contre le pays voisin du Kalashnistan, confirmant donc les déclarations récentes du Premier Ministre kalash qui en appelait mercredi à l'arbitrage international. C'est donc une nouvelle étape dans la montée de la violence entre les deux pays à laquelle nous assistons.

La frontière entre le Curmistan et le Kalashnistan
CC Flickr - Ricymar Photography

La rivalité entre les deux anciennes républiques soviétiques mal connues du grand public date des années 1930, lorsque Staline avait décidé de localiser la production d'armes légères (dont les fameuses kalashnikovs) dans les régions orientales de l'empire soviétique du Kalashnistan, au détriment du Curmistan pourtant plus développé. Si les oppositions ont été contenues pendant la période de l'URSS, elles se sont progressivement exacerbées depuis la chute du régime soviétique. Le Curmistan espère tout simplement annexer le Kalashnistan dont il nie l'identité culturelle et nationale.

La nouvelle crise à laquelle nous assistons aujourd'hui est la troisième depuis cinq ans, et certainement la plus grave. Des heurts entre les deux armées se seraient déjà produits. Le Kalashnistan, agressé par son voisin, a d'ores et déjà annoncé que deux de ses soldats sont morts et trois autres ont été blessés lors d'une embuscade.

La Communauté internationale s'inquiète de cette nouvelle crise qui met en péril l'équilibre de toute une région, en même temps qu'elle met en cause deux pays qui sont réputés maîtriser l'arme nucléaire, même si leurs gouvernements respectifs l'ont toujours nié. Le secrétaire général de l'ONU s'est déclaré " inquiet et vigilant sur l'évolution de la situation, heure par heure ".

Tandis que les experts s'attendent à une montée de la tension à la frontière et certainement à des combats ouverts dans les jours qui viennent, la recherche d'une solution politique fait l'objet d'un intense ballet diplomatique à travers les grandes capitales. Un émissaire pourrait être désigné par l'ONU dès demain et s'envolerait immédiatement pour Kalashabad.

#Curmistan | #Kalashnistan | #communauté internationale |

 

Rédacteur Suprême

lire tous ses billets

 

précédent : 23-08-1999

Du poil sur le saucisson

suivant : 24-08-1999

Le projet de fusion de la Banque Intercontinentale de Plougastel et du Crédit Maritime de Saint-Étienne laisse les analystes sceptiques

AUCUNE REPRODUCTION DE CE SITE N'EST AUTORISEE SANS L'ACCORD PREALABLE DU REDACTEUR SUPREME
© Désinformations.com | web-journal satirique 1999-2017 | contact | à propos des cookies | mentions légales