Désinformations.com

Mickaël Youn pourrait être poursuivi pour le piratage des ordinateurs de l'Élysée

correspondance du Médoc
publié le 08-03-2011

"C'est une machination politico-policière ! On veut me faire taire parce que je dérange l'ordre établi !" s'est emporté Mickaël Youn à la sortie du tribunal correctionnel de Paris devant lequel il comparaissait pour coups et blessures et outrage à agents. Maître Jacques Dubonchoix, avocat du réalisateur de Fatal, douze fois nominé aux Oscars, a tenu à préciser les propos de son client : "Non seulement il dérange l'ordre établi, mais en plus de cela cet ordre établi s'en sert pour tenter de camoufler ses vicissitudes. Il est clair que la date choisie pour ce procès n'était pas innocente. L'exceptionnelle couverture médiatique mise en œuvre pour suivre Michaël Youn fait oublier aux Français que, pendant ce temps, on se s'apprête à juger Jacques Chirac."

Michael Youn
Achetez ça sur amazon.fr

Des allégations qui pourraient être bien vite confirmées puisqu'au deuxième jour des audiences dans le cadre de l'affaire des emplois fictifs de la mairie de Paris, Mickaël Youn revient opportunément sur le devant de la scène. En effet, interrogé par notre correspondant bien désinformé sur l'affaire de piratage économique touchant Bercy, le Quai d’Orsay et l’Élysée, François Baroin à déclaré : "Nous avons des pistes sérieuses bien que non confirmées. La piste chinoise est en tout cas écartée en ce qui concerne l'Élysée où nous tablons plutôt sur une attaque locale puisque ce sont en fait tous les mots de passe des postes informatiques qui ont été changés. Voilà deux jours que, pour accéder à son compte facebook, le présidentissime est obligé de taper trou du cul."

Le cardinal Henri Guaino ayant été mis hors de cause par la DCRI – il enregistrait une émission avec Thierry Ardisson au moment de l'intrusion dans le système informatique de l'Élysée – les soupçons se sont rapidement tournés vers Mickaël Youn qui avait déjà été impliqué dans la première cyber-attaque anale envers le présidentissime.

Les forces de l'ordre sont aujourd'hui sur les dents et recherchent activement le cyber-terroriste dont tout laisse à penser qu'il est entré dans la clandestinité. En effet, alors que les hommes de la DCRI appuyés par le RAID et le GIGN ont tenté d'investir l'appartement du comique, des voisins leur ont déclaré avoir vu le suspect cambrioler lui-même son appartement puis en ressortir avec un écran plat géant et un NRJ Music Award qu'il aurait jetés dans son Hummer avant de partir en sens interdit sur les chapeaux de roues.

Une affaire à suivre, donc, sur le compte twitter de Fatal Bazooka.

#Michaël Youn | #trou du cul | #Fatal Bazooka | #Nicolas Sarkozy

 

Correspondant en Médoc

lire tous ses billets

 

précédent : 07-03-2011

Défilé John Galliano en comité restreint : du beau linge de souche dans le public

suivant : 08-03-2011

Viré par la Warner, Charlie Sheen rejoint la tournée de Jean-Luc Delarue

AUCUNE REPRODUCTION DE CE SITE N'EST AUTORISEE SANS L'ACCORD PREALABLE DU REDACTEUR SUPREME
© Désinformations.com | web-journal satirique 1999-2018 | à propos des cookies | mentions légales