@desinfopointcom

Les anciens consultants de France Telecom arrivent enfin à l'Education Nationale

du Rédacteur Suprême
publi le 09-03-2011

Beaucoup d'actions ont déjà été engagées pour saper le service public mais restaient incomplètes dans leur déroulement opérationnel : ce n'est pas tout de supprimer des postes par milliers, y compris dans les académies dont les effectifs d'élèves sont en croissance, encore faut-il achever de déprimer les profs restants. Or, socialo-gréviste irresponsable longtemps entraîné dans les camps d'éducation populaire de la Corée du Nord, un entraînement complété à Cuba par la formation d'excellence internationale aux opérations commando, le corps professoral de souche ne se laisse pas aisément néo-libéraliser. Luc Chatel, ministre de la destruction des écoles, a obtenu le budget pour achever le chef d'oeuvre de régression sociale et humaine du quinquennat, ce qui lui permet de missionner le cabinet de consultants qui avait mené avec succès la mission de conduite du changement à France Telecom.

Mieux comprendre cet article...
A acheter sur amazon.fr

Le chef de la mission "Ecole, solution finale", Adolphe-Bénito Dubonchoix, ancien collaborateur de Nicolas Sarkozy passé pantoufler dans le privé, nous explique la feuille de route et les échéances.

"Notre objectif est simple : zéro prof à l'horizon 2013 pour transformer l'école en centre de profit", nous explique celui qui a aussi conservé ses fonctions de chef de mission avec la responsabilité de la commission Races et Libertés de l'UMP.

Des plateformes d'enseignement offshore seront développées dans des pays à bas coût : "les mathématiques seront enseignées depuis l'Inde, le français depuis les Etats-Unis sous sa forme plus évoluée dite «anglais», l'histoire depuis nulle part, la géographie depuis n'importe où, l'espagnol depuis l'Espagne évidemment, etc. etc.".

Les méthodes d'enseignement seront modernisées : plus de tableau noir, plus de classes surchargées, chaque élève télé-apprendra dans sa chambre quel que soit son niveau scolaire, depuis la maternelle jusqu'à son concours d'entrée à Pôle Emploi, grâce à des cours dispensés sur facebook, twitter pour les questions / réponses et des plateformes téléphoniques pour le soutien personnalisé (via un numéro surtaxé unique pour toutes les matières à 40 centimes la minute).

Adolphe-Bénito Dubonchoix nous précise que les professeurs n'ont pas à s'inquiéter pour leur avenir immédiat : "les professeurs les plus méritants seront envoyés pendant 6 mois pour former les intervenants dans les pays délocalisés, avec des supports Powerpoint que nous leur livrerons".

Un vaste plan d'accompagnement du changement sera mis en oeuvre pour faciliter la conversion du corps professoral à ses nouvelles missions. "L'expérience de France Telecom nous aide beaucoup, aussi nous avons décidé que l'envoi des cellules d'accompagnement psychologique sera réalisé en même temps que les premières actions de délocalisation", nous confie, rassurant, Adolphe-Bénito Dubonchoix.

Malheureusement, comme dans tout plan de transformation, il y aura des résistances : pour ceux qui n'accepteront pas le changement, les consultants promettent une aide "individualisée" au suicide car, comme le souligne Adolphe-Bénito Dubonchoix, "la dignité nous anime à chaque étape de notre réflexion".

#France Telecom | #Education Nationale | #suicide | #professeurs | #socialo-grévistes | #Adolphe-Bénito Dubonchoix

 

Rédacteur Suprême

lire tous ses billets

 

prcdent : 09-03-2011

Adriana Karembeu est libre : la Croix Rouge entame une grande réforme

suivant : 09-03-2011

Adriana et Christian Karembeu : la vidéo très sexe qui a provoqué le divorce

AUCUNE REPRODUCTION DE CE SITE N'EST AUTORISEE SANS L'ACCORD PREALABLE DU REDACTEUR SUPREME
© Dsinformations.com | web-journal satirique 1999-2018 | propos des cookies | mentions lgales