@desinfopointcom

Marketik Tic ouvre son premier Write-Center

correspondance de Guernesey
publié le 08-01-2002

La célèbre firme néo-zélandaise de marketing vient d'annoncer le lancement de son premier Write-Center, véritable unité de traitement de texte à grande échelle qui rassemble en un même endroit des dizaines d'employés capables d'écrire à la main sur des supports papiers.

A l'intérieur de Marketik Tic...

"Cette innovation constitue un véritable événement" jubile Marc Dugland, directeur de l'unité "c'est la première fois que sont rassemblées en un même endroit les compétences et les ressources indispensables à l'entreprise pour gérer sa communication écrite".

Le Write-Center permet de mettre en oeuvre simultanément plusieurs dizaines de "petites mains" chargées de mettre leur plus belle écriture au service de la relation client, "à un coût nettement moindre que les traditionnels call-center" précise-t-on chez Marketic Tik, puisqu'au lieu du coûteux couplage téléphonie/informatique "50 m², 50 bureaux et autant de stylos suffisent à faire tourner une unité capable d'absorber 100 lettres par jour et par employé".

Robert Lefort, PdG de Marketik Tic ne cache pas son ambition de "capter l'attention du client dès la réception de l'enveloppe" et a fait de cette objectif la nouvelle devise de son entreprise. "Nous apportons à nos client la garantie de campagnes marketing ciblées à très haute valeur ajoutée" ajoute-t-il. "Notre dernière campagne, conduite en partenariat avec le Write-Center de Marketik Tic, a obtenu des taux de retour concrétisés de plus de 45%" témoigne ainsi le responsable d'un grand quotidien économique de la presse française.

Pour assurer le succès de sa nouvelle formule, Marketik Tic s'est entouré du conseil des meilleurs spécialistes du marketing one to one, en faisant appel à l'expérience de Fox T. Paddle et Norton C. Ridewell selon qui "Marketik Tic repousse les limites de la personnalisation à un niveau encore inégalé. Le courrier manuscrit évoque la tradition et l'annonce de nouvelles d'un proche : il créé un effet de rassurance sur le client, ce qui explique son succès".

Et l'impact semble d'autant plus fort que l'écriture paraît malhabile, "évoquant l'hypothèse d'un improbable filleul, neveu ou afghan en détresse" précise Marc Dugland après les premiers vagues de mailing "writés". Inutile donc d'obtenir une patente en calligraphie pour décrocher un job chez Marketik Tic qui privilégie l'embauche des jeunes dont l'écriture demeure encore peu formée. Les premiers embauchés sont enthousiastes et soulignent l'absence de stress par rapport à leur expérience en call-center. "Dans une société financière du Nord de la France, je devais parler à des clients toute la journée" témoigne Sylvie "et puis il y avait le casque téléphonique qui fait mal à la tête et abîme les boucles d'oreille. Ici, je ne parle jamais avec les clients, et je peux leur écrire sans peur d'être immédiatement contredite".

Reste que l'arrivée des Write-Center dans la gestion de la relation client va certainement bouleverser bien des fonctionnements en étendant la gamme de la communication multi-canaux et en introduisant l'écrit dans les habitudes de l'entreprise.

"Marketik Tic va construire son succès sur une stratégie claire" conclut Robert Lefort "en proposant sa solution à toutes les compagnies possédant un call-center qui souhaitent étendre leur canaux de communication au courrier et accroître leur taux de retour marketing". Des contacts auraient déjà été pris avec Noos, la RATP et le SUCE (Syndicat Unifié des Cireurs de pompes Européens).

Preuve de l'efficacité de cette mini-révolution du CRM, les marchés ont immédiatement salué l'ouverture du Write-Center de Marketic Tik par une hausse du titre de 80% en une seule séance.

#marketing | #stylo

 

Correspondant à Guernesey

lire tous ses billets

 

précédent : 08-01-2002

Polémique sur la Française des Jeux

suivant : 09-01-2002

Lionel Jospin sera candidat au mondial 2002

AUCUNE REPRODUCTION DE CE SITE N'EST AUTORISEE SANS L'ACCORD PREALABLE DU REDACTEUR SUPREME
© Désinformations.com | web-journal satirique 1999-2018 | contact | à propos des cookies | mentions légales