@desinfopointcom

Le dangereux anti-sarkozyste Jean-Pierre Pernaut en première ligne demain à 20h30

correspondance du Pays des Fées
publié le 26-10-2011

Journaliste est un métier qui ne s'improvise pas. Pour preuve, il y a des Écoles de journalisme. Pourtant à parcourir tous les supports médiatiques, force est de constater, l'échec cuisant de ces centres de formation. Jeudi 27 octobre, le présidentissime, encore tout essoufflé par ses moulinets avec Angela Merkel, viendra à la télé faire de la pédagogie sur la crise. Parce que, par définition, le Français est un ignare en économie. Donc, cette intervention télévisée est une nécessité pour expliquer aux veaux chers au Général pourquoi ça a été très très utile que le présidentissime de la France et du G20 passe 4 jours en Allemagne pour accoucher d'une souris alors qu'il aurait bien plus à sa place auprès de Carla pour relayer les biberons de la nuit.

Achetez le livre de Pierre Le Menahes sur amazon.fr !

Ainsi donc, les 267 personnes chargées de conseiller le présidentissime en matière de stratégie et d'élevage de veaux, ont envisagé ce cours télévisé. Restait à déterminer qui se chargerait de passer les plats. Très vite, le nom d'Yves Calvi a circulé. Le staff a considéré qu'il était juste de le récompenser pour le travail accompli durant toutes ces années et qu'un peu de kikoolol dans une émission aussi sérieuse et importante ne pouvait pas nuire.

Mais, comme le disait Napoléon "l'Amour est une sottise faite à deux". Restait à trouver le co-animateur. André Santini, certifié loleur en chef, lança un " Calvi, si, mais pas tout seul, MDR !!"

Pliés de rire, il n'en restait pas moins qu'il fallait mettre le doigt sur le bienheureux, tâche ô combien délicate tant tous les médias sont devenus de gauche comme l'analysent dernièrement les commentaires du Figaro.fr. Patrick Poivre d'Arvor, exilé dans les geôles du désamour, ne pouvait, cette fois encore, sauver la mise.

Nombres de noms circulèrent, les moches (Yves Thréard), les droitiers (Ivan Rioufol), les gauchisses (Christophe Barbier) puis soudain Jade Foret qui, moins stupide que l'on veut bien le croire avait, bien avant d'autres, compris que si tu ne vas pas à Lagardère, Lagardère ira ailleurs. Jade dit : "Et Jean-Pierre Pernaut ? Après tout qui peut, avec du vide, rassembler près de 6 millions de spectateurs chaque midi ? Rep à sa bo loulou !"

André Santini, certifié loleur en chef, lança : "Un Pernaut sinon rien, MDR !" et c'est ainsi que le grand journaliste Jean-Pierre Pernaut fût embarqué dans cette affaire, malgré son lourd passé.

N'oublions jamais, jamais que Jean-Pierre Pernaut, habité d'une perfidie innommable, fût celui qui, interrogeant la Reine-Mère au sujet de l'illettrisme, la félicita pour sa grossesse alors que seul Henri Guaino savait.

N'oublions jamais, jamais que Jean-Pierre Pernaut fût celui qui introduisit le bolchevik Pierre Le Ménahes dans la lucarne et qu'il osa, brute effrontée, reprocher au présdentissime de ne rien faire alors que celui-ci venait d'augmenter son propre salaire de 172%.

Pierre Le Ménahes qui, justement, sort un opus intitulé "La France d'en bas face à Sarkozy" aux éditions Favre. Un livre qui sort... LE JEUDI 27 octobre 2011 !

Une fois de plus, Jean-Pierre Pernaut va donc mettre rudement en difficulté le présidentissime demain soir. La France du Parti Unique a peur.

#Jean-Pierre Pernaut | #Nicolas Sarkozy | #Pierre Le Menahes

 

Correspondante du Pays des Fées

lire tous ses billets

 

précédent : 26-10-2011

La taxe sodas sera applicable au tabac

suivant : 26-10-2011

Muriel Salmon chef cuisinière de C à vous de France 5 est décédée : ses recettes bientôt intégrées dans la Charia

AUCUNE REPRODUCTION DE CE SITE N'EST AUTORISEE SANS L'ACCORD PREALABLE DU REDACTEUR SUPREME
© Désinformations.com | web-journal satirique 1999-2018 | contact | à propos des cookies | mentions légales