@desinfopointcom

L'UMP veut organiser la campagne socialiste avec une émission de télé-réalité

correspondance du Pays des Fées
publié le 15-11-2011

D'un point de vue psychologique, tout s'explique. Nul n'est besoin d'être politologue pour radiographier la France d'aujourd'hui. Alors que notre présidentissime avance d'humiliation en humiliation face à Angela Merkel, future chancelière française, au petit matin, une banque allemande, Berenber, a eu l'outrecuidance de remettre un rapport où ils affirment que la France ne mériterait pas son triple A. Et le jeune père présidentissime l'a bien dit : s'il perd le AAA, il est mort. Aussitôt une cellule de crise dans les locaux feutrés du Fouquet's a été organisée pour la riposte. Pas contre les Allemands, qui sont notre modèle, mais contre le PS, parce que "bien sûr que ce sont les collectivités locales et le Sénat qui gâchent la politique irréprochable du gouvernement".

Télé réalité
CC Flickr - Momo-M22

Le parti unique était en effet dans l'obligation de mettre en place une stratégie subtile pour qu'au lendemain du 6 mai son état-major décentralisé rue du faubourg Saint Honoré ne soit pas obligé de faire ses cartons. Le succès de la Primaire irresponsable, sous couvert d'intox, avait, en fait, grandement affolé les rangs de l'UMP. Les Français s'étaient passionnés pour ce petit raout socialiste, qui flattait leurs plus vils instincts démocratiques. D'où la nécessité de trouver un nouvel angle d'attaque.

C'est ainsi qu'est venue l'idée de génie, amorcée par l'intervention de François Baroin, ministre du budget à la dérive, à l'Assemblée Nationale sur l'arrivée "par effraction en 1997" au pouvoir des socialistes fauteurs de 35 heures. Soudain tout s'éclaira et, fort de la mainmise de l'Elysée sur la télévision publique et de sa proximité d'intérêt avec TF1, il fût décidé d'organiser la Star Académie des Présidentielles.

Fort discrètement on en conviendra, l'UMP va choisir le candidat, le programme des socialistes et organisera la mise en œuvre de la campagne de François Hollande. Parce que, au nom de la France, il n'est même pas envisageable que le candidat de la gauche molle, Babar, ainsi surnommé par Luc Chatel, ministre de l'éducation qui lit beaucoup de livres, ait la moindre chance de gagner les élections. Depuis quelques jours, le rouleau compresseur s'est mis en marche. Technique finaude qui détourne les électeurs du bilan inexistant de la majorité, en se concentrant sur la fiction socialiste que les agences de notation dénoncent.

Pendant que Bruno Le Maire file toutes les semaines en Allemagne préparer le programme d'Angela Merkel pour 2012, toute l'UMP est mobilisée pour écrire le programme du parti socialiste. Valérie Pécresse sera la directrice de campagne et se chargera du planning du candidat. Qui il peut voir, où, quand, comment. Xavier Bertrand réorganisera de fond en comble le carnet d'adresse du socialiste, signalant par des petits effets de couleur du meilleur goût, un ordre de priorité des rencontres.

Le même Xavier Bertrand a ouvert les yeux des Français sur l'attitude gravissime du Sénat qui entend bloquer la courageuse politique de réforme menée par le gouvernement. Jean-François Copé demandait, au nom du Très Saint Triple A que François Hollande cessât toutes négociations sur le nucléaire avec les Verts. François Fillon s'en est pris à l'irresponsabilité évidente d'un candidat pas encore au pouvoir et aux graves conséquences que sa candidature provoque sur les marchés financiers, alors que lui, François Fillon, sait comment sortir de la crise mais garde le secret pour sa propre candidature en 2017.

D'ici quelques jours, le gouvernement proposera une VIème République du pauvre en supprimant le Sénat "comme ça qu'on sera tranquille" et la constitution sera modifiée afin que l'élection présidentielle de la France soit organisée en prime time sur les 3 chaînes d'Etat par un vote simplifié.

Tapez 1 pour que Hollande ne soit pas élu.
Tapez 2 pour que Sarkozy soit réélu
Tapez 3 pour que la gauche disparaisse
Tapez 4 pour que lundi ce soit ravioli.

Des élections démocratiques au plus haut point puisque ce sont les téléspectateurs qui choisissent, dans une modernité qui illustre s'il en était encore besoin la devise de l'UMP : "un problème, une solution de droite".

#UMP | #parti unique | #socialiste irresponsable | #télé-réalité |

 

Correspondante du Pays des Fées

lire tous ses billets

 

précédent : 14-11-2011

Jean-Luc Mélenchon pressenti pour la direction de la campagne de Nicolas Sarkozy en 2012

suivant : 15-11-2011

Le débat sur le mariage des chamois homosexuels est lancé

AUCUNE REPRODUCTION DE CE SITE N'EST AUTORISEE SANS L'ACCORD PREALABLE DU REDACTEUR SUPREME
© Désinformations.com | web-journal satirique 1999-2017 | contact | à propos des cookies | mentions légales