Désinformations.com

Claude Guéant, retoqué par la commission de propagande, envisage l'exil au Québec

du Rédacteur Suprême
publié le 23-05-2012

L'ex-locataire de la place Beauvau a vu la commission de propagande des Hauts-de-Seine refuser ses documents de campagne législative en raison de l'utilisation des couleurs bleu, blanc et rouge. Il a aussitôt dénoncé une commission "manipulée par les socialo-communistes irresponsables qui ont honte du drapeau national" et envisage de quitter l'Hexagone, dépité par "la haine revancharde dont [il est] victime". Il pourrait jeter son dévolu sur le Québec où l'adoption récente de la Loi 78 par le gouvernement Charest lui paraît "correspondre à [ses] valeurs".

Manifestation irresponsable contre la Loi 78
CC Flickr - Socialist Canada, Socialist Quebec

Ce n'est pas si facile d'émigrer au Québec, même pour un ressortissant de l'ancienne puissance coloniale de la Belle Province qui doit démontrer qu'il dispose, outre d'une grammaire francophone irréprochable, de compétences remarquables introuvables localement. Or, face aux désordres du printemps érable suscités par l'agitation irresponsable de jeunes manipulés par les socialo-communistes qui prétendent faire des études à faible coût alors qu'ils sont pauvres et méritent de le rester, le gouvernement Charest a apporté des réponses dont Claude Guéant reconnaît lui-même qu'il "aurait pu les proposer au regretté présidentissime Nicolas Sarkozy" : arrestations arbitraires et usage de la force policière en série, loi spéciale 78 qui interdit tout rassemblement de plus d'une personne (avec une tolérance pour les schizophrènes qui peuvent continuer de se parler à eux-mêmes dans la rue), ou encore répression de la liberté d'expression... Autant de régressions sociales essentielles qui, "si notre regretté présidentissime avait eu le temps de les mettre en oeuvre", analyse Claude Guéant, "lui aurait probablement assuré une réélection triomphale". Selon Jean-René Dubonchoix, porte-parole du ministre de l'immigration de qualité du gouvernement Charest, la candidature de Claude Guéant "sera étudiée avec la plus grande attention en raison de son expérience évidente de l'injustice francophone".

On signale par ailleurs la réception d'autres candidatures ces derniers jours : Brice Hortefeux, "dont les qualités d'analyse de la corrélation entre le nombre de gens différents et l'apparition des problèmes pourraient être utiles au Québec", et Patrick Buisson, "qui a des connaissances pointues en propagande, même s'il ne gagne pas les élections, mais ce n'est pas grave puisqu'on est maintenant en dictature au Québec", auraient envoyé leurs dossiers au ministère de l'immigration, selon des sources locales bien désinformées que nous confirme Jean-René Dubonchoix.

Les avocats de notre regretté présidentissime étudieraient pour leur part les traités d'extradition qui lient la France à la Belle Province avant de déterminer si Nicolas Sarkozy déposera lui aussi un dossier pour apporter son concours à la régression démocratique québecoise.

#Claude Guéant | #Québec | #Charest | #Loi 78 | ##loi78 | #Patrick Buisson | #Nicolas Sarkozy

 

Rédacteur Suprême

lire tous ses billets

 

précédent : 18-05-2012

Les parents d'élèves UMP réclament le week-end de deux jours

suivant : 30-05-2012

Nicolas Sarkozy pressenti pour succéder à Laurence Ferrari au JT de TF1

AUCUNE REPRODUCTION DE CE SITE N'EST AUTORISEE SANS L'ACCORD PREALABLE DU REDACTEUR SUPREME
© Désinformations.com | web-journal satirique 1999-2018 | à propos des cookies | mentions légales