@desinfopointcom

La cravate de François Hollande devient un enjeu de souveraineté nationale

correspondance du Microcosme
publié le 14-11-2012

La conférence de presse du président irresponsable est saluée par la presse objective par les notes de marché médiatique de "assez bien réussie pour un président élu par effraction" à "pas trop mal pour un socialo-irresponsable de toute manière de passage". les marchés financiers et la Commission européenne, section moeurs vestimentaires, ne l'entendent pas tout à fait ainsi. Pour sa première conférence de presse du 13 novembre, François Hollande a une fois de plus été épinglé en raison du port de sa cravate. "Une inacceptable atteinte à la souveraineté nationale", s'insurge Jean-François Copé, toujours aussi subtil, "cet accoutrement nous reste en travers de la gorge, il nous rend dépendant des couturiers qataris, ce qui n'est plus possible".

François Hollande plaisantant avec une cravate de travers
CC Flickr - European Council

En effet, le site françois-tacravate.fr, qui établit pour l'Institut Désinformance et Opinion Francophone (IDOF), les statistiques officielles du port présidentiel de cravate, indique que "officiellement, sur 248 apparitions publiques, la cravate présidentielle était portée 145 fois de travers". Au vu de ces éléments quantitatifs imparables, les marchés financiers ont mis en garde le gouvernement français, lui donnant 48 heures pour réagir. Afin de rendre tangible cette orientation négative, l'agence Bad Mood a dégradé la note du port de cravate présidentiel, lui faisant perdre son triple A et mettant "le président et sa tenue vestimentaire sous surveillance négative".

Jean-François Copé, futur président des forces politiques responsables donc d'opposition a aussitôt demandé au Conseil constitutionnel d'exiger du président socialiste effractionnaire des excuses, puis sa démission, afin de reconquérir enfin la souveraineté nationale mise en danger par les factions socialo-bolchéviques au pouvoir. François Fillon n'a pas raté le coche : "je demande à mon rival de bien vouloir lui aussi ajuste sa tenue vestimentaire et de s'habiller enfin comme moi chez Brooks Brothers, le couturier de Barack Obama. Ce n'est qu'ainsi que nous saurons reconquérir notre souveraineté, l'espoir et le coeur des Français. Dans la négative, j'attends sa démission rapide et sans compensation." Les Verts, sentant que le sujet politique portait tout en réaffirmant leur désir de rester au gouvernement, ont déposé un amendement au projet de loi sur le mariage pour tous et sur la pédophilie médicalement autorisée (PMA) visant à "exiger un label bio pour toutes les cravates en plus du label France patriotique".

Une commission a donc été logiquement nommée par le Premier irresponsable du gouvernement afin "d'étudier et de formuler des propositions sur le code vestimentaire présidentiel et du premier ministre, dans le respect de la parité et de la représentation de la diversité des minorités visible".

#cravate | #François Hollande | #souveraineté | #Jean-François Copé | #François Fillon |

 

Correspondant dans le Microcosme

lire tous ses billets

 

précédent : 14-11-2012

Affaire Petraeus : les photos de Jill Kelley nue authentifiées par la CIA

suivant : 14-11-2012

L'ONU et l'OMC interdisent la navigation des chalutiers et cargos pendant le Vendée Globe

AUCUNE REPRODUCTION DE CE SITE N'EST AUTORISEE SANS L'ACCORD PREALABLE DU REDACTEUR SUPREME
© Désinformations.com | web-journal satirique 1999-2017 | contact | à propos des cookies | mentions légales