@desinfopointcom
credit33.fr

Crise à l'UMP : le COCOE n'a pas compté les votes des immigrés

correspondance du Microcosme
publié le 21-11-2012

Paris - Une guerre sans merci qui ira au bout de la mort qui tue s'est engagée pour la présidence de l'UMP entre François Fillon et Jean-François Copé. Le camp Fillon réclame que l'on "compte aussi les voix des noirs d'Outre-mer, ce qui lui donnerait incontestablement la victoire par 26 voix d'avance", clame Eric Ciotti, premier soutien de l'ancien Premier Ministre. Afin de compter ces voix d'origine immigrée, Laurent Wauquiez, premier soutien de l'ancien premier ministre suggère qu'"Alain Juppé, un sage bordelais qui a donc l'habitude de traiter avec les Africains en partance pour les Etats-Unis, soit notre juge de paix". Jean-François Copé oppose une fin de non-recevoir à cette honnête proposition de souche pour sortir par la haut, rappelant que "Alain Juppé a plus souvent qu'à son tour volé les pains au chocolat des petits retraités en 1995".

Les protagonistes de la COCOE-connexion, du temps des jours heureux
CC Flickr - UMP Photos

La tension est forte donc au sein de l'UMP, François Fillon menaçant même de créer son propre groupe politique à l'Assemblée nationale, voire son propre parti, l'Union Des Français Réunis Pour le Rassemblement (UDFRPR). "Si Jean-François Copé ne veut pas compter les Noirs, nous créerons notre propre parti", menace Valérie Pécresse, premier soutien de François Fillon, "d'ailleurs, des adhérents du quartier du marais à Paris nous signalent que voix gays n'ont pas été comptées non plus : ce n'est pas parce que notre conscience condamne le mariage homosexuel et que l'on frémit en imaginant les dégâts de la sodomie, que les bulletins de vote homosexuels sont porteurs du sida ! Soyons ouverts et tolérants."

La COCOE refuse à ce stade de procéder au comptage des voix des homosexuels noirs, craignant de "créer un fâcheux précédent", invoque son président Patrice Gélard, "et pourquoi pas prendre en compte les votes des Arabes ? Même halal, le vote islamiste me pose un problème de conscience qui exige une délégation." Monsieur Gélard nous ainsi confirmé que la COCOE "ne pouvait plus revenir sur sa décision de privilégier les votes du corps traditionnels". Jean-Louis Borloo indique dans un communiqué de presse qu'il est "prêt à sacrifier le I de son UDI et le remplacer par un FRPR fraternel". Valérie Trierweiler approuve d'un tweet espiègle : "courage à Alain Juppé", signe que l'avenir de l'ancien premier ministre est encore immense, et qu'on en a pas fini de descendre dans la rue pour le faire démissionner.

#UMP | #COCOE | #immigrés | #Patrice Gélard | #Jean-François Copé | #François Fillon

 

Correspondant dans le Microcosme

lire tous ses billets

 

précédent : 21-11-2012

Les chamois responsables de la perte des bulletins de vote UMP de l'Outre-Mer ?

suivant : 21-11-2012

Saint-Pierre et Miquelon au coeur des derniers travaux de la COCOE

AUCUNE REPRODUCTION DE CE SITE N'EST AUTORISEE SANS L'ACCORD PREALABLE DU REDACTEUR SUPREME
© Désinformations.com | web-journal satirique 1999-2018 | à propos des cookies | mentions légales