@desinfopointcom

Impôt confiscatoire : le gouvernement français fléchit sous la pression russe

correspondance du Microcosme
publié le 07-01-2013

La future taxe des riches pourrait durer beaucoup plus longtemps que les deux ans initialement prévus, indiquent les ministres de l'économie irresponsable Pierre Moscovici et du budget irresponsable Jérôme Cahuzac. En effet, de sources bien désinformées, Vladimir Poutine a saisi le Conseil de sécurité des Nations Unies et menacé "la France de rétorsions nucléaires appropriées si la taxe spoliatrice, source de capitaux vers Moscou, n'était pas rétablie rapidement", indique un communiqué de presse du FSB.

Le futur siège du ministère du redressement de l'économie et des finances
CC Flickr - paulafunnell

Le ministre délégué au budget irresponsable, Jérôme Cahuzac, a donc évoqué dimanche 6 janvier la possibilité que le dispositif qui viendra remplacer l'imposition à 75% des revenus supérieurs au million d'euros, initialement présenté comme temporaire, puisse être appliqué pendant tout le quinquennat et à un taux délibérément spoliateur de 100% : "Je pense que ça peut faire partie des paramètres de sécurité de la France", a dit Jérôme Cahuzac à nos micros, "plus nous matraquons fiscalement, plus il y aura d'exilés fiscaux en Russie, cette grande démocratie, plutôt que la Belgique qui n'est qu'une petite démocratie, et encore, sur le point de se scinder en deux".

Interrogé quelques heures plus tard par notre stagiaire photocopieuse, Charlotte Dubonchoix, 23 ans, le ministre de l'Economie et des Finances irresponsables, Pierre Moscovici, a estimé que la durée de l'application de la future taxe faisait partie "des paramètres sur lesquels on peut jouer, surtout qu'à terme la Wallonie a vocation à rallier la France... en matière d'exil fiscal, tout serait à refaire..." avant d'ajouter qu'il était bien dans l'intention du gouvernement "de faire en sorte que le matraquage fiscal dans ce pays dure aussi longtemps que possible".

La semaine dernière, le Conseil constitutionnel avait censuré la disposition du budget 2013 instaurant cette taxe, au motif que "le matraquage fiscal s'appliquait aux revenus des seuls individus et non pas des ménages". Or les services secrets nous ont depuis suggéré au gouvernement irresponsable de "matraquer toute la famille pour mieux tenir les votes des populations". Le gouvernement socialo-irresponsable n'en finit pas d'apprendre.

#impôt confiscatoire | #Russie | #Pierre Moscovici | #Jérôme Cahuzac | #Belgique | #Wallonie |

 

Correspondant dans le Microcosme

lire tous ses billets

 

précédent : 07-01-2013

Vincent Peillon ne veut pas rendre obligatoire le mariage des prêtres avec les enfants

suivant : 08-01-2013

Neil Ibata pourrait partir étudier en Russie

AUCUNE REPRODUCTION DE CE SITE N'EST AUTORISEE SANS L'ACCORD PREALABLE DU REDACTEUR SUPREME
© Désinformations.com | web-journal satirique 1999-2017 | contact | à propos des cookies | mentions légales