@desinfopointcom
credit33.fr

Discrimination municipale positive : l'UMP recrute des candidats de souche par petites annonces

correspondance du Microcosme
publié le 07-02-2013

En manque de candidats, et de manière corrélée d'électeurs, le président transitoire de l'UMP, Jean-François Copé, a annoncé lors d'un meeting à Agen devant 500.000 personnes selon le service d'ordre (250 selon le cabinet du futur président transitoire François Fillon) qu'il allait demander aux secrétaires départementaux de mettre des avis de recrutement pour les élections municipales. "L'UMP est un parti responsable qui ne peut se contenter d'élus amateurs. Nous devons professionnaliser nos élus", lance le président du moment du premier parti unique de France, "et je préfère le dire tout de suite : la sélection sera très dure !" martèle-t-il avec un fort accent FN, devant 750.000 personnes en liesse

Réunion de recrutement de candidats de l'Union Maritale en Paroisse
CC Flickr - UMP Photos

"J'invite celles et ceux qui veulent exprimer leur mécontentement à l'égard de l'immigration arabe islamiste terroriste, à nous rejoindre. Nous allons reconquérir le coeur des Français, village par village, quartier par quartier, rue par rue, taudis par taudis, djihadiste par djihadiste", concluait Jean-François Copé devant 1.500.000 personnes en délire.

C'est ainsi que nous avons été contactés pour publier la première annonce de recrutement politique : "Principal parti unique d'opposition cherche candidats de souche ou du corps traditionnel pour gagner élections municipales dans petites villes tendance FN. Parisien s'abstenir cause embouteillage de candidats dans 7ème arrondissement et absence de débouché global. Profil bleu blanc rouge souhaité. Surtout blanc."

Cette nouvelle politique de lutte sélective contre le chômage, donnant la préférence aux Français et ouvrant des pistes sérieuses pour le statut ethnique de l'élu, met dans l'embarras les stratèges du Front national : "nous demandons la création de 4 millions de poste d'élus municipaux d'ici 2014", réagit immédiatement Marine Le Pen. Le parti socialiste et son gouvernement irresponsables ont répliqué à ce nouveau modèle économique démocratique national de croissance par la discrimination positive raciste en relançant l'idée du "droit de vote aux étrangers arabes et noires", indique Harlem Désir, lui-même d'origine trouble, "et nous voterons une loi rendant obligatoire la parité blanc - immigré dans tous les conseils municipaux". Une idée aussitôt dénoncée par Christian Jacob, président du groupe parlementaire réunifié Union Marital en Paroisse (UMP) à l'Assemblée nationale, qui attire l'attention des observateurs sur un subtil détail juridique : "et pourquoi pas le droit de vote aux pédés ?"

#élections municipales | #2014 | #Jean-François Copé | #Marine Le Pen | #Christian Jacob

 

Correspondant dans le Microcosme

lire tous ses billets

 

précédent : 06-02-2013

L'astéroïde 2012 DA 14, preuve de l'irresponsabilité socialiste

suivant : 10-02-2013

Un projet de loi portant reconnaissance des bienfaits du sarkozysme déposé par le gouvernement

AUCUNE REPRODUCTION DE CE SITE N'EST AUTORISEE SANS L'ACCORD PREALABLE DU REDACTEUR SUPREME
© Désinformations.com | web-journal satirique 1999-2018 | à propos des cookies | mentions légales