Désinformations.com

La mort d'Hugo Chavez causée par l'accord national interprofessionnel (ANI)

du Rédacteur Suprême
publié le 05-03-2013

La prochaine discussion au Parlement de l'accord national interprofessionnel (ANI) passionne au-delà des frontières de l'Hexagone, avec une cristallisation particulière après la démission de Benoît XVI et la mort d'Hugo Chavez. Ainsi, les cardinaux sont à peine arrivés à Rome en vue de la désignation du successeur de Saint Pierre que, déjà, les idées fusent et laissent entrevoir ce que pourrait être l'Eglise catholique du XXIème siècle, "moderne et flexible", comme l'analyse notre cardinal-consultant, Mgr Jean-Baptiste Dubonchoix. Au contraire, au Venezuela, la mort d'Hugo Chavez, le même jour que la mobilisation de l'aile gauche de la gauche contre l'ANI, apparaît être "tout sauf une coïncidence".

Hugo Chavez
CC Flickr - www_ukberri_net

Au Vatican, les fondamentaux restent assurés par la ligne dure, qui ne cédera pas sur l'essentiel comme le maintien du port du préservatif à l'index, l'interdiction de l'avortement même suite à un viol, y compris collectif, ou encore l'homosexualité et la pédophilie pratiquées par des hommes non assermentés par une Eglise. Pourtant des signes d'ouverture se manifestent sur le thème de la flexisécurité. Benoît XVI, en démissionnant, a en effet ouvert la voie à une application dès 2013 des dispositions de l'accord national interprofessionnel (ANI). Déjà salué par Laurence Parisot, le renoncement du titulaire du trône de Saint Pierre pourrait faire figure d'exemple et conduire le prochain souverain pontife à signer un CDD renouvelable tous les deux ans. "L'ANI est une source d'inspiration désormais aussi importante que les Evangiles", analyse Mgr Jean-Baptiste Dubonchoix, notre cardinal-consultant.

Ambiance tout autre à Caracas où l'on pleure la mort totalement inattendue du présidentissime local, Hugo Chavez. Après avoir accusé les Etats-Unis d'avoir provoqué la mort du leader, le vice-président du Venezuela a confié à notre stagiaire locale, Conchita Buenaeleccion, sa certitude que c'est l'accord national interprofessionnel de sécurisation des parcours professionnels qui a porté le coup fatal à Hugo Chavez, déjà fort diminué par la maladie qu'il était pourtant en train de vaincre selon les médecins officiels.

"Nous vengerons la mort d'Hugo Chavez", promet Jean-Luc Mélenchon, drapé dans son deuil inconsolable et un drapeau rouge, lucide et conscient qu'il est désormais le dernier espoir planétaire des opprimés.

#Hugo Chavez | #Venezuela | #accord national interprofessionnel | #Benoît XVI | #flexisécurité

 

Rédacteur Suprême

lire tous ses billets

 

précédent : 26-02-2013

La Fourchette, le nouveau jeu de la Française des Jeux

suivant : 06-03-2013

Nouveau pape : le conclave reporté à cause du scandale des hosties

AUCUNE REPRODUCTION DE CE SITE N'EST AUTORISEE SANS L'ACCORD PREALABLE DU REDACTEUR SUPREME
© Désinformations.com | web-journal satirique 1999-2018 | à propos des cookies | mentions légales