@desinfopointcom

Confusion sur la date du ramadan 2013 : Nicolas Sarkozy tranche le débat

du Rédacteur Suprême
publié le 09-07-2013

La question préoccupait les politiques, la presse, les milieux musulmans et aussi les islamophobes : quand commence réellement le ramadan ? Il y a en effet eu controverse entre le Conseil français du culte musulman (CFCM) et la commission théologique de la Mosquée de Paris, chacun défendant son interprétation de la position de la Lune, dont le calendrier régit la date de démarrage du ramadan. Comme d'habitude, le gouvernement socialiste irresponsable n'a pas choisi. Face à cette situation "inédite dans l'Histoire de la Vème République", l'ex-présidentissime a tranché, lui, après avoir dénoncé "une décision politique du CFCM" inspirée par "le laxisme socialiste ambiant".

Trop de nuages pour voir la lune
CC Flickr - Milamber's portfolio

Le retour de Nicolas Sarkozy sur le terrain sociétal est bien réel, sur un sujet qui lui tient particulièrement à coeur, comme à tous les partisans de l'UMP en faillite. L'ex-plus petit flic de France était en effet l'initiateur de la création CFCM et a donc gagné toute légitimité pour trancher le débat sur la date du ramadan à l'heure où "tout fout le camp", comme le rappelait d'ailleurs Laurent Burgoa en sortant de la "réunion de travail et de décision" organisée en urgence par Nicolas Sarkozy au siège hypothéqué de l'UMP. L'élu de Nîmes, spécialiste ès-courses dans la grande distribution laïque, soutient bien entendu "la décision courageuse de notre présidentissime victime de l'accident électoral que l'on sait".

Nicolas Sarkozy a donc convoqué les autorités musulmanes "qu'elles ne sont pas assez entrées dans l'Histoire et l'astronomie" pour proposer de trancher, avec brio, le débat sur la date du ramadan 2013 : "vous n'avez qu'à que vous me demandez à moi que je suis neutre quand c'est que la lune elle se lève, et je vous dirai quoi". Le recteur de la mosquée de Paris et le président du CFCM n'ont pu que se réconcilier devant tant de généreuse abnégation et ont vivement remercié l'ex-présidentissime.

"De rien, c'est 100.000 euros", a répondu celui-ci, qui a des frais ces temps-ci.

#ramadan | #Nicolas Sarkozy | #UMP | #CFCM | #musulman |

 

Rédacteur Suprême

lire tous ses billets

 

précédent : 08-07-2013

L'affaire Roswell ressurgit avec le crash d'un OVNI coréen

suivant : 10-07-2013

Editée par la NSA, l'application Rama-PRISM évalue votre pratique du ramadan

AUCUNE REPRODUCTION DE CE SITE N'EST AUTORISEE SANS L'ACCORD PREALABLE DU REDACTEUR SUPREME
© Désinformations.com | web-journal satirique 1999-2017 | contact | à propos des cookies | mentions légales