@desinfopointcom

Un sondage IDOF montre que les électeurs de droite sont vraiment de droite

du Rédacteur Suprême
publié le 02-10-2013

Une semaine après un premier sondage qui montrait que l'électorat de gauche serait de droite, l'Institut Désinformation et Opinion Francophone (IDOF) publie aujourd'hui une nouvelle étude selon laquelle les électeurs de droite sont vraiment de droite. Un résultat choc jugé "préoccupant" par les politiques de gauche comme de droite, pour des raisons certes différentes, qui vient confirmer le sondage paru la veille et indiquant que les deux tiers des sympathisants de droite "préfèrent" Marine Le Pen à François Hollande.

Y aura-t-il de la place dans les urnes pour tous ces électeurs de droite ?
CC Flickr - jlbmonsegur

Ce dernier sondage avait provoqué un certain scepticisme des éditorialistes qui, considérant les dangers bien connus du paradoxe de Condorcet, doutaient des enseignements à tirer d'une "préférence" des sympathisants de droite pour Marine Le Pen : "quoi de plus naturel pour un sympathisant de droite de préférer n'importe qui plutôt que François Hollande en qui il voit le meurtrier symbolique de l'ex-présidentissime Nicolas Sarkozy, victime comme on s'en souvient d'un lamentable accident électoral", analyse Kévin Dubonchoix, statisticien-stagiaire à l'IDOF. Celui-ci souligne d'ailleurs que les tests menés par son institut sur d'autres figures politiques, présentes ou passées, amènent au même résultat : François Hollande n'est pas "préféré des sympathisants de droite" face à Alain Juppé, Albert de Monaco, Georges Marchais ou même François Mitterrand.

Toutefois, l'IDOF va plus loin et démontre, chiffres à l'appui, que l'électorat qui préfèrerait Marine Le Pen, "d'ailleurs moins sectaire que son père" comme le notait François Fillon, est aussi un électorat qui assume son caractère de droite, contrairement électeurs de gauche qui en vérité sont de droite. "Nous sommes confrontés à une vraie crise d'identité de l'électeur français", souligne Kévin Dubonchoix, "avec un durcissement certain des positions vers la droite à mesure que la stratégie de respectabilité de la chef du Front National gagne du terrain". Ainsi, les électeurs UMP interrogés par l'IDOF considèrent que leur parti "ne va pas assez loin" sur les questions de la préférence nationale (63%), des Roms (68%), du travail le dimanche "qui devrait être consacré à un service du travail obligatoire pour les chômeurs assistés" (72%) ou encore des francs-maçons (75%) et des juifs (98%).

Un sondage qui fait réfléchir dans les Etats-Majors politiques : tandis que rue de Solferino, le premier secrétaire Harlem Désir promettait "un communiqué indigné" qui sera publié dans la soirée, Jean-François Copé avouait "sa vive préoccupation d'être dépassé en permanence sur [sa] droite, il y a un mois par Fillon, et maintenant par les électeurs". Pour sa part, l'entourage bien désinformé de Marine Le Pen nous confiait son inquiétude : "Marine frôle l'épectase à chaque nouveau sondage, à ce train son coeur risque de ne pas tenir jusqu'en 2017".

#sondage IDOF | #électeurs de droite | #Marine Le Pen | #François Hollande | #Jean-François Copé |

 

Rédacteur Suprême

lire tous ses billets

 

précédent : 02-10-2013

Travail dominical : François Hollande met sa boîte à outils à disposition des bricoleurs du dimanche

suivant : 04-10-2013

L'exemple de Monoprix fait tache d'huile dans les écoles

AUCUNE REPRODUCTION DE CE SITE N'EST AUTORISEE SANS L'ACCORD PREALABLE DU REDACTEUR SUPREME
© Désinformations.com | web-journal satirique 1999-2017 | contact | à propos des cookies | mentions légales