@desinfopointcom
credit33.fr

Victor Hugo mis en examen suite au bac de français

correspondance en Seine
publié le 21-06-2014

Les joyeux bacheliers de l'année 2014 ont cette année, pour les scientifiques et les économistes, eu à réfléchir au thème du sentiment amoureux, odieux scandale pour des jeunes de 17 ans à qui l'on a appris que la richesse de l'altérité sexuelle ne pouvait s'appréhender que par Youporn et FousToiAPoil.com. Mais la cruauté déjà élevée des questions posées ne serait rien sans le choix des textes servant de base au propos. Car nos charmantes têtes blondes à coiffures rebelles devaient disserter à partir de poèmes de Claude Roy, de Louis Aragon, et, subversion suprême, de Victor Hugo. S'il n'y a rien que de très normal dans "Il y a encore les arbres en choeur qui chantent en vert majeur mais déjà les doigts de cuivre de l'automne les rouillent ici et là" ou de scandaleusement minimaliste dans "les amours aux amours ressemblent", en revanche, Victor, lui, a dépassé les bornes en parlant d'un brin d'herbe et d'une tombe.

Victor Hugo, mis en examen

Oui, le poète a osé faire parler les morts enfouis sous le gazon frais aux jeunes amants s'y ébattant, les incitant à s'étreindre gaiement dans les verts pâturages tant que la grande faucheuse n'était pas passée par là. Et dans son incapacité farouche à ne pas anticiper les changements sociétaux à venir, il n'a pas écrit : "Yo les Guys, c'est le zombie qui vous parle, là. Vous feriez bien de niquer vite fait avant que l'astéroïde vous tombe sur le coin de la gueule, sinon ce sera trop tard vous serez transformés en streumon et là il y aura no way de conclure". Ainsi, le vieil Hugo s'est-il vu assigner en justice pour consommation de crack et d'acide, avec réclamation du rétablissement de la peine de mort, seule punition à la hauteur du forfait.

De sources bien désinformées, le poète de 212 ans s'est défendu de ces accusations en accablant Salman Rushdie pour falsification de documents et d'insertion d'un poème écrit sous acide dans son recueil "Les Contemplations". En effet, Victor Hugo invoque le style caractéristique de l'effet des drogues justement nommées par les lycéens, tandis que lui n'a jamais été fidèle qu'à l'absinthe. Or l'auteur indo-britannique a déjà provoqué des réactions épidermiques de même nature que celles de nos jeunes amis en parlant de kamikazes faisant sauter un avion et se retrouvant le lendemain bercés par le flot des vagues, la similitude est évidente. L'affaire est actuellement en cours, mais dans son empressement à se dédouaner des accusations très lourdes qui pesaient sur lui, Monsieur Hugo vient d'être mis en examen pour consommation illicite d'alcool prohibé pendant plus de 180 ans et songerait, devant l'ampleur de l'amende qui lui pend au nez, à se faire justice lui-même en s'administrant lui-même son injection létale avant d'aller rejoindre les zombies sous les brins d'herbe.

#Victor Hugo | #sujet du bac | #bac de français | #bac 2014 | #Claude Roy | #Louis Aragon | #zombie

 

Correspondante en Seine

lire tous ses billets

 

précédent : 20-06-2014

Fête de la musique : les auteurs de fausses notes seront abattus sans sommation

suivant : 25-06-2014

Le concours de l'ENS (Ecole Nationale du Sexe) touché par une erreur sur la liste des admissibles à l'oral

AUCUNE REPRODUCTION DE CE SITE N'EST AUTORISEE SANS L'ACCORD PREALABLE DU REDACTEUR SUPREME
© Désinformations.com | web-journal satirique 1999-2018 | à propos des cookies | mentions légales