@desinfopointcom

Les aurores boréales vont rendre fous les orignaux

correspondance du Mont-Blanc
publié le 12-09-2014

Les aurores boréales qui devraient être visibles les prochains jours dans le ciel nord-américain inquiètent plusieurs zoologistes. En effet, les orignaux pourraient être frappés de frénésies sexuelles. Ce n'est pas trop grave, penserez-vous à tort, les pauvres bêtes ont bien droit d'avoir une petite orgie de temps en temps. Mais voilà, les zoologistes canadiens ont été prévenus par leurs homologues européens, et surtout savoyards, des problèmes survenus sur les ondes de la TNT suite à une trop grosse activité sexuelle des chamois. Or l'orignal est un peu plus gros qu'un simple chamois savoyard.

Les aurores boréales perturbent-elles notre sexualité ? Nous lançons le débat
Image Crédit & Copyright: Todd Salat (AuroraHunter)

"Nous avons peur que l'activité sexuelle frénétique des orignaux fasse plus que perturber les ondes de la télévision", explique Alfred Dubonchoix, zoo-astronome spécialiste des orignaux à l'observatoire francophone de Québec. "D'après les calculs effectués de l'affaire des chamois en Haute-Savoie, nous sommes en mesure de prédire une interférence majeure des instruments satellitaires de surveillance. Ce qui risque de provoquer la colère de nos amis de la NSA", poursuit un peu déconfit notre expert bien désinformé.

"Pour y remédier, je suggère à la population de perturber les orignaux, en faisant néanmoins attention de ne pas devenir l'objet de leur attention libidineuse", propose Alfred Dubonchoix. Les aurores boréales devraient être visibles toute la fin de semaine.

#aurores boréales | #orignal | #orignaux | #chamois | #Québec | #Haute Savoie | #NSA |

 

Correspondante du Mont-Blanc

lire tous ses billets

 

précédent : 11-09-2014

Jacques Chirac va payer les loyers de Thomas Thévenoud

suivant : 17-09-2014

Pas d'Anglais à Poudlard dans une Écosse indépendante !

AUCUNE REPRODUCTION DE CE SITE N'EST AUTORISEE SANS L'ACCORD PREALABLE DU REDACTEUR SUPREME
© Désinformations.com | web-journal satirique 1999-2017 | contact | à propos des cookies | mentions légales