@desinfopointcom
credit33.fr

Les stagiaires de 3ème : principal facteur de récession économique en décembre

correspondance du Pays Cathare
publié le 17-11-2014

Traditionnellement la plupart des "périodes d'observation en entreprise" de 3ème se déroulent en décembre. En effet, par un étonnant phénomène de mimétisme confraternel, les professeurs se débarrassent de tous leurs élèves de 3ème en même temps, ce qui engorge les entreprises qui sont, comme chacun le sait, l'unique source de richesse de notre pays. Certes, l'afflux massif des stagiaires de 3ème permet aux entreprises d'entrevoir à quel point les professeurs du secondaire échouent lamentablement dans leur mission tout en creusant les déficits publics, mais, plus grave encore, cela réduit considérablement leur productivité.

Un stagiaire de 3ème dans le BTP
CC Flickr - GalerieOpWeg

"Les professeurs du secondaire qui n'hésitent pas à bafouer leur devoir de garderie envers les enfants sont responsables de la non inversion de la courbe du chômage, c'est un scandale national !" s'insurge Pierre Gattaz, premier ministre par contumace. "Des hordes de jeunes, rivés sur l'écran de leur smartphone ou bien les bras ballants et le regard vide, errent, tels des zombies, dans les bureaux des plus grands fleurons de l'économie française sans que personne ne sache trop quoi en faire", poursuit le vrai patron du gouvernement irresponsable. "Cette invasion pubère conduit les tuteurs de stage à mobiliser une grande partie de leur attention à éviter que les stagiaires ne se blessent, ne fassent une bêtise ou envoient des SMS. Cette fonction, d'ordinaire exercée par les professeurs, réduit la productivité de nos employés. Au final, l'entreprise perd de l'argent, n'embauche donc pas et par conséquent ne peut pas faire baisser la courbe du chômage."

Cette démonstration implacable des raisons de l'entêtement de la courbe du chômage à ne pas s'inverser ne doit pourtant pas nous faire oublier que des solutions existent pour exploiter au mieux une main d'oeuvre, certes incompétente, mais malléable. Des expériences pilotes ont été menées par quelques entreprises qui ont tenté de faire travailler leurs stagiaires de 3ème malgré l'interdiction notifiée dans la convention. Cependant les résultats de ces expérimentations ont été mitigés. Par exemple, des Community Managers ont confié l'envoi de tweets à des stagiaires de 3ème. "Les élèves de 3ème sont très réactifs pour animer le réseau social mais la maîtrise pour le moins aléatoire de l'orthographe est parfois contreproductive", nous confie Jean-Christophe Dubonchoix, Community Manager d'un grand parti politique Français irresponsable.

Pourtant, cette manne de main d'oeuvre totalement gratuite fait rêver certains entrepreneurs qui souhaitent abroger le code de travail, "véritable carcan pour notre économie qui persiste à interdire le travail aux mineurs de moins de 16 ans malgré les bénéfices que pourrait en tirer l'économie Française" s'emporte le président du Medef. Force est de constater que certains pays, notamment en Asie, ne s'embarrassent pas d'une législation obsolète et peuvent afficher une croissante insolente. A bon entendeur.

#stagiaire 3ème | #entreprise | #Pierre Gattaz | #travail enfant | #code du travail | #carcan

 

Correspondant dans le Pays Cathare

lire tous ses billets

 

précédent : 17-11-2014

Nicolas Sarkozy abrogera les 35 heures d'une part et augmentera le SMIC d'autre part

suivant : 18-11-2014

La loi des grands nombres adoptée de justesse à l'Assemblée nationale

AUCUNE REPRODUCTION DE CE SITE N'EST AUTORISEE SANS L'ACCORD PREALABLE DU REDACTEUR SUPREME
© Désinformations.com | web-journal satirique 1999-2018 | à propos des cookies | mentions légales