@desinfopointcom

La vérité sur le bug : VOUS ETES LE BUG !

correspondance de Croix (59)
publié le 07-12-1999

La Société des Amis de l'Existence vient de publier les résultats d'une étude étonnante : d'après les travaux menées par une équipe de chercheurs de cette association, le bug de l'an 2000 ne serait en réalité rien d'autre que la manifestation des millions de personnes qui déferleront dans les plus grandes capitales mondiales. C'est cette véritable déferlante humaine qui risque en réalité de bloquer complètement l'ensemble du tafic terrestre, aérien et maritme, de paralyser les ascenceurs et les escalators pour surcharge, d'engorger les hopitaux après une nuit de Saint-Sylvestre chargée d'excès, de saturer les morgues d'accidentés de la route, de comas éthyliques et d'overdoses extatiques, de stopper le fonctionnement du Web et des lignes téléphoniques à cause des innombrables coups de téléphone pour souhaiter la bonne année à la tante Tahitienne qu'on aurait jamais appelée sinon.

Portrait de l'homme en tant que bug

La Société des Amis de Camus s'est immédiatement inscrit en faux contre cette explication, en déclarant que de l'analogie du terme (bug signifie "cafard" en anglais) la SAE, d'obédience kafkaïenne, "s'est cru autorisée à tirer des conclusions hâtives quant à l'interprétation de l'événement". Interrogé à ce sujet, M. Ragondin, président de la SAC s'est dit "étonné qu'on n'ait toujours pas fait toute la lumière sur cet amalgame, car c'est en réalité le terme RATS qu'il aurait fallu retenir".

Les académiciens n'auront pas trop d'un millénaire pour trancher et fournir la juste interprétation française de l'événement.

#bug | #Kafka |

 

Correspondant à Croix (59)

lire tous ses billets

 

précédent : 06-12-1999

Réchauffement de la planète : la Finlande prépare la reconversion de son économie

suivant : 08-12-1999

Le Kalashnistan résiste à la pression politique et militaire imposée par le Curmisthan

AUCUNE REPRODUCTION DE CE SITE N'EST AUTORISEE SANS L'ACCORD PREALABLE DU REDACTEUR SUPREME
© Désinformations.com | web-journal satirique 1999-2017 | contact | à propos des cookies | mentions légales