@desinfopointcom

La greffe des testicules au secours de la croissance

correspondance de Weimar
publié le 13-03-2015

Les succès de la médecine moderne pourraient bien venir soutenir la croissance durable, saint Graal à la quête duquel des myriades de responsables politiques se sont lancées. Après la greffe des neurones et la greffe de pénis allongé, la greffe des testicules apparaît comme une innovation prometteuse pour faire émerger une nouvelle génération de managers ou élus de la chose publique. Le professeur Têtu, le testologue ayant réussi la première greffe sur un patient qui avait passé plus de 30 ans dans la même entreprise, nous explique : "avec le temps, on constate chez les individus de sexe masculin une baisse tendancielle du taux testostérone. Les décisions deviennent plus lentes, moins fermes, plus confuses". Sur le patient opéré, on a constaté un relèvement subit du discernement et du courage, corrélé avec la remontée d'un taux de testostérone équivalent à celui d'un jeune homme de vingt ans.

Greffe de testicules : après des années de tests sur les plantes, enfin un espoir d'application sur l'homme
CC Flickr - fidber

Cette innovation pourrait bouleverser de nombreux processus de sélection à des postes à responsabilités comme les entretiens de recrutement, élections, nominations, anniversaires de mariage, traditionnellement basés sur le palpé-roulé destiné à s'assurer du moelleux boursier de l'impétrant.

Pour Alain Dubonchoix, démographe-économiste, "la greffe des testicules apporte indubitablement une capacité de redressement aux conséquences économiques du vieillissement qui accroît l'aversion au risque et ralentit l'investissement". Selon les projections du BITE (Bureau International des Travailleurs Emasculés), le vieillissement démographique contribuerait à réduire structurellement la croissance de 0,3% par an.

Fort de ce potentiel, le laboratoire du professeur Têtu a déjà réussi une levée de fonds de 100 millions d'euros auprès de Bernard Tapie Invest. "Les boules en bourse c'est une affaire qui roule", se réjouit un analyste de l'agence Bad Mood, sous couvert d'anonymat.

Pour le moment, ce type d'opération demeure réservé aux hommes car, estime le professeur Têtu, "la morphologie féminine demeure un terrain peu favorable et de toutes façons, le taux d'oestrogène mensuel des femmes leur garantit un niveau satisfaisant de courage personnel". Madame Mingh, présidente de Combat Patriote, déclare : "si j'avais des couilles, je ne saurais pas quoi en faire".

A Weimar, ville des plus grandes folies et des plus grandes sagesses du monde, on se tâte.

#greffe | #testicule | #croissance | #Bad Mood | #Madame Mingh

 

Correspondant à Weimar

lire tous ses billets

 

précédent : 13-03-2015

Les agences de notation dégradent le Parti Socialiste à BB- avec perspective négative

suivant : 14-03-2015

Greffe d'un pénis en Afrique du Sud : les Boers espèrent dépasser la norme des 9,16cm

AUCUNE REPRODUCTION DE CE SITE N'EST AUTORISEE SANS L'ACCORD PREALABLE DU REDACTEUR SUPREME
© Désinformations.com | web-journal satirique 1999-2018 | contact | à propos des cookies | mentions légales