@desinfopointcom
credit33.fr

Réforme du collège : Najat Vallaud-Belkacem victime d'un énorme canular

correspondance du Pays Cathare
publié le 14-06-2015

Au retour de son week-end à la Réunion avec Manuel, la ministre irresponsable de l'Education Nationale a appris une terrible nouvelle concernant la réforme du collège. En effet, fraîchement débarquée du Falcon de la République, le teint hâlé, le visage serein et la démarche assurée de ceux qui détiennent le pouvoir, Najat Vallaud-Belkacem est entrée dans son bureau de la rue de Grenelle, elle a passé la main dans ses cheveux d'un geste élégant puis déposé négligemment ses lunettes de soleil Dior sur le sous-main en cuir pleine fleur de son bureau Philippe Stark avant de découvrir une note interne de la DCRI l'informant que le conseiller ministériel ayant élaboré la réforme du collège était un imposteur.

Le ministère de la rue de Grenelle
CC Wikimedia

C'est le caractère fantaisiste et irréalisable de la réforme du collège qui a éveillé les soupçons des agents de la DCRI. Ils ont alors enquêté sur Marco Dubonchoix, conseiller auprès de Najat Vallaud-Belkacem et inspirateur de la réforme. Ce qu'ils ont découvert a de quoi laisser pantois : les enquêteurs n'ont retrouvé nulle trace du passage à l'ENA et à l'Ecole Normale Supérieure dont son CV fait état. Mieux encore, le seul diplôme à son nom retrouvé dans les archives correspond à un CAP plombier chauffagiste option installation gazière.

Interrogé par la DCRI, le conseiller a déclaré "ils m'ont dit que j'étais chargé du second degré alors j'ai fait du second degré". Bien qu'ahurissants, les aveux du pseudo-conseiller ont le mérite d'expliquer l'extravagance des mesures proposées dans la réforme. "Là où j'ai le plus ri, c'est quand j'ai imaginé les EPI en puisant dans les archives de tout ce qui avait raté auparavant", a poursuivi hilare le conseiller. "Mais j'ai carrément ressenti un quasi-orgasme lorsque j'ai réussi à leur faire croire qu'il s'agissait de mesures de gauche, oui de gauche ! Vous savez, ce sentiment de toute puissance, où vous savez que vous avez berné tout le monde et que vous allez réussir à emmerder des milliers de profs en même temps, c'est indescriptible !"

Après ses incroyables aveux, le conseiller été mise en examen et écroué pour escroquerie par une personne chargée d'une mission de service public et il risque 7 ans d'emprisonnement et 750.000 euros d'amende. Cependant, cette affaire pourrait n'être que la partie émergée de l'iceberg. En effet, selon une source proche du dossier, l'aigrefin aurait exercé des fonctions équivalentes dans d'autres ministères, ce qui jette le discrédit sur de nombreuses réformes passées. Pour le moment, le ministère de l'Education Nationale se refuse à tout commentaire. Cependant, un responsable du ministère souhaitant garder l'anonymat nous a confié que la ministre comptait bien maintenir sa réforme car "plus c'est gros, plus ça passe".

#réforme du collège | #Najat Valalud Belkacem

 

Correspondant dans le Pays Cathare

lire tous ses billets

 

précédent : 14-06-2015

Séisme 2.0 : l'Humour de Droite followe un de nos correspondants pendant 24 heures

suivant : 16-06-2015

Sujet du bac de philo 2015 : «49.3, est-ce que la taille ça compte vraiment ?»

AUCUNE REPRODUCTION DE CE SITE N'EST AUTORISEE SANS L'ACCORD PREALABLE DU REDACTEUR SUPREME
© Désinformations.com | web-journal satirique 1999-2018 | à propos des cookies | mentions légales