@desinfopointcom

Après la relaxe de Guy Bedos qui avait insulté Nadine Morano, l'ex-UMP réclame un statut de l'humoriste

du Rédacteur Suprême
publi le 15-09-2015

Le verdict du procès intenté contre l'humoriste du XXème siècle par Nadine Morano, qu'il avait insultée en particulier en la traitant de "conne" lors d'un passage à Toul en 2013, suscite une vive inquiétude dans la classe politique où l'on s'interroge ce soir sur les risques qui découlent de cette décision de justice irresponsable. Les attendus du jugement rendu en première instance sont en effet clairs : l'humoriste du XXème siècle Guy Bedos est "resté dans la loi du genre sans dépasser les outrances habituelles". La classe politique, tous bords confondus, craint donc que cette décision de justice laxiste fasse jurisprudence et que l'on voit se multiplier les échanges d'insultes sous couvert d'humour.

Guy Bedos, humoriste du XXème siècle
CC Wikimedia

Nos concitoyens qui ont été interrogés par l'IDOF (Institut Désinformation et Opinion Francophone) craignent que la légalisation de l'insulte entraîne une perte de qualité et de profondeur du débat politique en France, comme nous l'explique Alain Dubonchoix, directeur du département "baromètre politique et art de vivre" de l'institut.

"Vous imaginez jusqu'où ça irait ? Un chef de parti en traiterait un autre de capitaine de pédalo, un président de conseil départemental réclamerait que les Allemands nous rendent nos juifs plutôt que des arabes ? Ou alors un président de la République dirait «casse-toi pôv'con» à un quidam qui l'ennuie, tandis qu'un autre président évoquerait les «sans-dents» dans l'intimité familiale ?" s'interroge Alain Dubonchoix.

Fort de cet assentiment populaire, l'ex-UMP affiche sa "solidarité sans faille" avec Nadine Morano, possible future présidente de la République, et réclame un "statut de l'humoriste" afin que la profession soit strictement encadrée, non cumulable avec d'autres professions ou fonctions représentatives, et que soient précisément définies "la loi du genre" et "les outrances habituelles" dans le cadre desquelles traiter une autre personne de "conne" est drôle mais pas insultant.

#Guy Bedos | #Nadine Morano | #insulte | #conne | #IDOF

 

Rédacteur Suprême

lire tous ses billets

 

prcdent : 11-09-2015

Les cellules psychologiques du Conseil départemental du 92 débordées après les propos de Patrick Devedjian

suivant : 17-09-2015

Le ministère de l'Education Nationale confond le taux de grévistes avec un sondage sur les régionales

AUCUNE REPRODUCTION DE CE SITE N'EST AUTORISEE SANS L'ACCORD PREALABLE DU REDACTEUR SUPREME
© Dsinformations.com | web-journal satirique 1999-2018 | propos des cookies | mentions lgales