@desinfopointcom

Liberté, égalité, fraternité, abominations et perversions

du Rédacteur Suprême
publié le 15-11-2015

C'est usant. Un beau jour, en 1999, alors que le siècle précédent agonisait dans la décadence des 35 heures balbutiantes, et que le monde n'avait pas encore appris que l'architecture new-yorkaise n'était pas résistante au jet d'avion de ligne, ni que Cabu était mortel, en 1999, donc, Maître Roger, rédacteur suprême créait Désinformations.com, ce formidable web-journal satirique francophone de bon goût que tout le monde aime tant. En 1999, on voulait juste rire simplement de tout avec les potes. On ne voulait pas avoir à prouver à intervalles de plus en plus rapprochés qu'on peut rire de tout. Ni même faire un effort pour continuer de rire de tout parce que des connards tuent nos flics, nos gosses, nos compagnes, avant de barbouiller nos trottoirs de leur sang impur qu'ils osent mêler à celui des précédents.

La belle capitale des abomination et des perversions
CC Flickr - MDP01605

Ils nous envient quoi ? De dîner en terrasse en plein mois de novembre, preuve que le réchauffement climatique est bien là (et donc ce n'est pas très malin de faire capoter la COP21, au passage, connards) ? De pilonner les positions de Daech en Syrie pour tenter d'arrêter les massacres, au risque de fâcher Poutine ? (c'est dire, quand même, que François Hollande les a sévèrement accrochées, quoi qu'on en dise)

Ils nous envient notre classe politique dont les excellents Marine Sarkozy et Nicolas Le Pen (ou le contraire, à part la coiffure je les confond de plus en plus) n'auront pas attendu que le deuil soit achevé pour jeter de l'huile de division sur le feu ? Ou bien nos intellectuels, dont l'excellent BHL qui a déjà une solution et malheureusement un livre ?

Ou alors, ces demeurés de la débilité terrestre nous envient juste notre belle devise, celle que toute la Terre cite avec les accents les plus divers : liberté, égalité, fraternité. Trois mots qui ont apparemment été traduits par "abominations et perversions" dans le dictionnaire "soldat de Daech - genre humain".

Il va falloir réapprendre à vivre avec les autres, les connards, et à lire, et à écrire, et à discuter des conséquences désastreuses de la (dé)colonisation sur l'Orient compliqué autrement qu'avec des kalachnikovs, et de préférence sans remonter aux croisades parce que, franchement, personne n'est plus de ce monde pour témoigner des croisades.

Histoire qu'on puisse profiter du réchauffement climatique en terrasse comme bon nous chante, y compris en écoutant du métal si ça nous fait du bien aux oreilles et à l'âme.

Merci de votre attention. Ça ne sert à rien mais ça soulage.

Ici, comme d'habitude en pareil cas, on va pleurer encore un peu et puis on s'y remet, à rire. Promis. Vite. De tout.

#liberté | #égalité | #fraternité | #abomination | #perversion |

 

Rédacteur Suprême

lire tous ses billets

 

précédent : 11-11-2015

TVA sur les tampons : les femmes au foyer seront remboursées

suivant : 16-11-2015

L'agence Bad Mood réclame l'ouverture des grands magasins les lendemains d'attentat

AUCUNE REPRODUCTION DE CE SITE N'EST AUTORISEE SANS L'ACCORD PREALABLE DU REDACTEUR SUPREME
© Désinformations.com | web-journal satirique 1999-2017 | contact | à propos des cookies | mentions légales