@desinfopointcom

COP21 : un premier engagement en faveur de la technologie Volkswagen

correspondance du Microcosme
publié le 30-11-2015

La COP21 accueille 10.000 délégués et autant d'observateurs désinformés et journalistes désinformants. C'est la plus grande conférence climat, la plus grande concentration de chefs d'État réunis par l'ONU hors son Assemblée annuelle, la plus grande réunion diplomatique jamais organisée en France et a fortiori dans le monde. "Force est de constater que nous avons réuni plus de monde que les activistes écologistes et les voyous de Black-Bloc", n'a pas manqué de dire François Hollande, président de guerre durable, "malgré l'état d'urgence, le courage démocratique vient de triompher". Les émissaires de Volkwagen sont aussi présents et apportent leur contribution

COP21
CC Wikimedia

La conférence doit en effet produire d'ici le 11 décembre 2015 le tout premier accord universel afin de limiter le réchauffement global à 2°C, et même moins si affinités, par rapport à l'ère préindustrielle. Se succédant à la tribune, tous les dirigeants ont redit l'importance de la lutte contre le réchauffement et l'engagement de leur pays pour le climat. La présidente du Brésil Dilma Rousseff a annoncé "des mesures de reboisement" dont elle indique "entendre profiter à [sa] sortie de prison". Le Russe Vladimir Poutine appelle à "un accord contraignant mais équitable entre la Syrie et la Tchétchénie : Damas doit pouvoir alimenter librement nos frères de Tchétchénie en moutarde". Un appel salué par les observateurs qui y voient un rapprochement avec la position de la Turquie qui propose "une solution kurde".

Barack Obama, futur ex-president des Etats-Unis, est convaincu qu'il est temps d'agir : "yes, we can!" a-t-il martelé à la tribune devant un parterre de journalistes ravis qu'il rejoue son vieux tube qui avait fait son succès (445 millions de téléchargements), "nous devons réguler les armes à feu et alors les Etats-Unis produiront moins de CO2". Le président américain a ensuite appelé à la tribune les dirigeants du monde à "être à la hauteur" des enjeux que pose le réchauffement inédit de la planète, ce que ses homologues chinois et japonais auraient plutôt mal pris. Le président chinois Xi Jinping a, lui, estimé qu'il n'y avait "pas de conflit entre une hyper croissance en Chine et la protection de l'environnement dans les pays minables sans croissance", précisant que "pour cela les honorables pays décadents de l'Occident moribond doivent acheter en masse les produits de merde made in China, sinon on rachète toutes vos entreprises médiocres pour une bouchée de pain et on les transforme en salons de massage pour cadre chinois fatigués".

Angela Merkel a a enfin rappelé que l'ensemble des pays riches doivent "tenir leur équilibre budgétaire pour converger dans un ordre impeccable vers un système de production de qualité allemande", puis, légèrement agacée par les ricanements insolents des journalistes, a ajouté que "la technologie Volkswagen est au service du monde pour calculer les émissions de CO2", faisant taire d'un coup les plus fins observateurs du monde politique. "Nous ne pouvons pas écarter la solution Volkswagen", a confié Laurent Fabius, ministre des affaires étrangères durables à la place de Ségolène Royal.

Le sommet a également donné l'occasion à l'Israélien Benjamin Netanyahu et au Palestinien Mahmoud Abbas de se serrer la main en public pour la première fois depuis longtemps : "nos échanges sont eux aussi durables", ont déclaré les deux compères.

Dans le microcosme, pays aux huit marchés non walrassiens, au climat doux malgré la violence des échanges, la technologie Volkswagen a encore un avenir.

#COP21 | #Volkswagen | #Barack Obama | #Vladimir Poutine | #François Hollande | #Dilma Rousseff | #Xi Jinping | #Angela Merkel |

 

Correspondant dans le Microcosme

lire tous ses billets

 

précédent : 29-11-2015

COP21, les Franciliens consignés chez eux feront du sexe

suivant : 02-12-2015

COP21 : Ségolène Royal veut immobiliser les ascenseurs trop peu remplis

AUCUNE REPRODUCTION DE CE SITE N'EST AUTORISEE SANS L'ACCORD PREALABLE DU REDACTEUR SUPREME
© Désinformations.com | web-journal satirique 1999-2017 | contact | à propos des cookies | mentions légales