Désinformations.com

Donald Trump disqualifié : le Parti Républicain exige le report des élections

correspondance du Microcosme
publié le 16-08-2016

Donald Trump est de plus en plus contesté au sein du Parti républicain, dont il est le candidat désigné dans la course à la Maison Blanche. Refusant d'abandonner la compétition, Donald Trump sera écarté par sa formation en septembre, selon nos sources bien désinformées. Une nouvelle convention sera donc convoquée courant septembre pour investir un nouveau candidat. La mise en vigueur des procédures de la règle 9 du règlement interne du Parti républicain prévoit que, en cas de «vacance» de candidat, la formation de la droite américaine convoque une nouvelle convention pour trouver une nouvelle tête d'affiche, soit en désigne une grâce aux votes du Comité national. Or Donald Trump préside le dit comité national et a déjà prévenu qu'il ne le réunirait pas. Le report des élections paraît inévitable pour laisser au Parti républicain le temps de gérer ce problème.

Donald Trump en difficulté
CC Wikimedia

Il faudra en effet une majorité de 4/7ème des membres du comité pour convoquer une nouvelle convention et investir un nouveau candidat qui «n'aurait aucun lien avec Poutine, maîtriserait sa syntaxe, aurait pour coiffeur un artisan formé par le coiffeur de l'Elysée et afficherait officiellement sa préférence pour le vote plutôt que l'assassinat pour atteindre les principaux objectifs du parti».

La famille Bush, qui occupe plusieurs sièges du comité, a indiqué que «aucun de ses fils ou filles ne sera candidat si Hillary Clinton accepte de reporter l'élection présidentielle au mois de décembre, délai nécessaire pour mieux s'organiser et dégager de nouveaux financements». Dans la négative, «si Hillary Clinton refuse de rétablir les conditions justes et équilibrées de l'exercice démocratique», Jeb Bush se dit «prêt».

Le parti démocrate a aussitôt rappelé que «le Comité national républicain est autorisé et investi de la capacité de pallier toute vacance consécutive au décès, abandon ou autre du candidat républicain» et que s'il le faut, «un candidat issu des rangs démocrates peut pallier si nécessaire la vacance républicaine». Bernie Sanders s'est dit «disponible».

#Donald Trump | #parti républicain | #parti démocrate | #élections | #Hillary Clinton | #Jeb Bush | #Bernie Sanders

 

Correspondant dans le Microcosme

lire tous ses billets

 

précédent : 12-08-2016

Bordeaux : les échafaudages de la gare inscrits au patrimoine de l'Unesco

suivant : 17-08-2016

Crise du parti républicain : les premiers consultants socialistes arriveront ce soir à Washington

AUCUNE REPRODUCTION DE CE SITE N'EST AUTORISEE SANS L'ACCORD PREALABLE DU REDACTEUR SUPREME
© Désinformations.com | web-journal satirique 1999-2018 | à propos des cookies | mentions légales