@desinfopointcom
credit33.fr

Le fichier TES ouvre la voie aux statistiques ethniques

du Rédacteur Suprême
publié le 03-11-2016

La création du fichier des «Titres Electroniques Sécurisés» par voie de décret publié en plein week-end de la Toussaint a fort ému la communauté sociétale soucieuse de libertés publiques et autres valeurs surannées telles que la vie privée qui appartient à un autre temps. Les mêmes qui donnent sans hésitation leur pedigree et photos de famille à facebook s'inquiètent en effet de ce fichier liberticide qui rassemblera tous les Français sous les vils prétextes de lutte contre la fraude et efficacité des services de police et de renseignement. Pire, selon nos sources bien désinformées, TES signifie en réalité «Traitement Ethnique des Statistiques» : le fichier honni légalise enfin les statistiques ethniques.

Ficher les ausweis, une idée de gauche
CC Wikimedia

Retoquées par le Conseil constitutionnel en 2007, suscitant la polémique l'an passé à Bézier malgré les succès rencontrés dans la gestion des menus de la restauration scolaire locale, le serpent de mer des statistiques ethniques revenait régulièrement dans le débat sociétal. Le TES mettra tout le monde d'accord, en donnant un cadre légal et de gauche à une pratique à la réputation sulfureuse.

«Franchement qu'est-ce que vous croyiez, qu'on créait un fichier juste pour aider les gens qui ont perdu leurs papiers ?» interpelle Patrick Dubonchoix, secrétaire général de l'ARME (Association des Risk Managers Européens), auteur d'un rapport commandé par Bernard Cazeneuve, sur «L'usage raisonné des libertés publiques mises en fiches informatiques dans l'état d'urgence permanent».

La gauche s'est logiquement indignée contre une mesure qu'elle avait combattue lorsque c'est la droite qui la défendait, la droite s'est logiquement indignée puisqu'elle est dans l'opposition, Jean-Luc Mélenchon renvoie gouvernement et droite dos-à-dos d'un tweet lucide, tandis que Marine Le Pen dénonce «une vaine tentative de l'establishment de siphonner les suffrages des patriotes en copiant les idées du Front National». A l'étranger, les réactions sont tout aussi vives, telle Hillary Clinton qui redoute «la future publication par WikiLeaks des ethnies des citoyens français» ou Vladimir Poutine qui fustige «un fichier indigne de la Patrie des Droits de l'Homme».

Des réactions qui laissent froid Bernard Cazeneuve qui ne désespère pas, grâce au fichier TES, de parvenir enfin à identifier les 4% des Français satisfaits de l'action de François Hollande.

#statistiques ethniques | #TES | #Bernard Cazeneuve

 

Rédacteur Suprême

lire tous ses billets

 

précédent : 30-10-2016

Crise eschatologique : le corps du Christ retrouvé dans son tombeau

suivant : 03-11-2016

Indignation sur les réseaux sociaux : un internaute a lu le livre de François Hollande

AUCUNE REPRODUCTION DE CE SITE N'EST AUTORISEE SANS L'ACCORD PREALABLE DU REDACTEUR SUPREME
© Désinformations.com | web-journal satirique 1999-2018 | à propos des cookies | mentions légales