@desinfopointcom

Maître Roger : «Pourquoi j'arrête Désinformations»

du Rédacteur Suprême
publié le 09-11-2016

Après dix-sept ans au firmament des Internets de bon goût, Maître Roger annonce ce soir que le web-journal satirique francophone dont toutes les informations sont fausses qu'il a génialement créé en août 1999 s'arrêtera le 30 décembre prochain, jour béni de la Saint Roger. Atterrée par cette nouvelle qui foudroie la communauté deux point zéro, notre stagiaire Charlotte Dubonchoix a accepté l'ultime mission de confiance d'interviewer le grand petit homme au béret.

Maître Roger

Charlotte : Pourquoi, Maître ?

Bien sûr il y a en premier lieu les 35 heures, la perte de compétitivité de la France à cause du gouvernement socialiste irresponsable et le mauvais temps. Mais surtout il y a que ça ne m'amuse plus, et même que ça n'amuse plus grand monde. Nos billets courent de bide en bide, les gens apprécient les titres du Gorafi et liker des trucs sur les réseaux sociaux, voire les partager (stade ultime de l'engagement), mais ils ne lisent plus nos billets, si talentueux soient-ils.

Comment ?

ça va se terminer de la manière la plus simple qui soit : le samedi 30 décembre, jour de la Saint Roger, Désinformations.com baissera rideau. Je ferai les sauvegardes sur un DVD-ROM qui s'imposent pour que le patrimoine immense que représentent ces dix-sept années au service de la désinformation de bon goût soit préservé pour les siècles à venir, quand mon règne terrestre sera terminé.

Qu'allons-nous devenir ?

Les rédacteurs qui ont participé à l'aventure pourront poursuivre leur oeuvre dans une carrière solo s'ils le souhaitent. Nous ne sommes plus en 1999, on devient webmaster ou blogueur en quelques clics aujourd'hui, alors qu'il fallait un réel génie technique comme je l'avais au XXème siècle pour percer.

Les lecteurs pourront continuer de m'admirer sur les réseaux dits sociaux, et aussi à travers mes nouveaux projets.

Quels sont ces projets que vous avez et qui éclaireront le monde d'une nouvelle lumière, Maître ?

Je ne quitte pas les Internets : je vais certainement enfin devenir blogueur, je vais emmener avec moi les interviews de blogueuses et les horoscopes, je commettrai certainement un ou deux billets désinfomorphes de temps en temps....

Il y a aussi beaucoup d'autres projets mais qui ne pourront pas être menés par Maître Roger parce qu'il ne faut pas tout mélanger. Je créerai d'autres moi, voire j'agirai sur le ouaibe en tant que moi-même. Ce sera une expérience enrichissante, je pense.

Et moi, qu'est-ce que je vais devenir ?

Ce que vous voulez, Charlotte. Vous avez toujours été libre, c'est ce qui rendait votre soumission si belle et pure.

Avant de conclure, vous pouvez nous rappeler quelques bons moments marquants depuis 1999 dont nous pourrons nous souvenir en mémoire de vous, Maître ?

Il y a ce déjeuner le 12 septembre 2001 sur une place du XVème arrondissement, quand j'ai failli tout arrêter et qu'un ami si droit m'a emmené et a rendu possible la vraie aventure. Il y a les amis qui sont devenus amis grâce à Désinformations.com et avec lesquels d'autres projets de dimension astronomique sont nés. Les amis de trente ans (enfin, ça fait trente ans maintenant) qui se sont joints à nous. Il y a la première lettre de récrimination reçue, d'un avocat d'actrice X qui a raté sa reconversion artistique. La première interview publiée, celle d'André Santini, maire à vie d'Issy-les-Moulineaux.

Je me souviens aussi de l'instant précis où est né le premier billet, celui du poil sur le saucisson.

L'âge d'or en 2005-2007 quand Désinformations hébergeait des blogueurs (coucou la Bachelière !), que le test de QI a eu son millionième cobaye, que les goodies pleuvaient comme à Gravelotte, que l'audience affolait quotidiennement mon ego, et que des vrais gens trouvaient chaque jour de fausses réponses à leurs réelles préoccupations sur les servitudes et droits de passages que mon Velouté validait avec patience et bienveillance...

Un billet sur Julia Chanel qui a longtemps été le plus lu, avant que d'être très largement dépassé en quelques heures par celui sur Michel Sardou et Michel Drucker au début de cette année...

Et puis la famille Dubonchoix (crée par notre correspondant à Saint Soluteur les Turin), Jean-Pierre Raffarin, immense inspirateur de la désinformance, notre bien-aimé présidentissime, les 35 heures, Bwana Oga, les horoscopes sur mesure...

Sans oublier ce qui m'a réellement amusé ces deux dernières années avec les interviews de blogueurs (enfin, surtout de blogueuses, comme avait fait remarquer Marie O) et les rencontres délicieuses et deux point zéro qui en ont découlé : la princesse de Bora-Bora, les soumises Clarisse et Sophie, l'artiste Rita Renoir... je ne peux pas citer tout le monde... et je n'oublie pas Manuela bien sûr, patronne de tous les blogueurs.

Comment votre vie a changé depuis que vous connaissez Maître Roger, Maître ?

J'ai vieilli de vingt ans en souriant à la vie et en faisant rire mon prochain, même si je n'étais pas drôle pour tout le monde. C'est plutôt chouette.

#Maître Roger | #Charlotte Dubonchoix | #Saint Roger |

 

Rédacteur Suprême

lire tous ses billets

 

précédent : 05-11-2016

Cyril Hanouna retrouvé broyé dans son propre vide-ordure

suivant : 01-12-2016

Sondage IDOF : François Hollande gagne 56 points de confiance

AUCUNE REPRODUCTION DE CE SITE N'EST AUTORISEE SANS L'ACCORD PREALABLE DU REDACTEUR SUPREME
© Désinformations.com | web-journal satirique 1999-2017 | contact | à propos des cookies | mentions légales