@desinfopointcom

La Constitution Européenne apporte déjà ses premières avancées sociales

du Rédacteur Suprême
publi le 14-03-2005

En relançant les négociations sur les salaires, Jean-Pierre Raffarin vient d'apporter aux ultimes indécis la preuve par l'exemple de la future contribution de la Constitution Européenne au bonheur des peuples. Les syndicats sont appelés à des actions de grâce dès le 22 mars, jour d'ouverture de ce "mini Grenelle".

Là où la politique sociale européenne progresse
CC Wikimedia

C'est en effet l'imminence du référendum sur la Constitution Européenne qui a conduit le locataire de Matignon à proposer une négociation salariale "historique" à des partenaires sociaux pris au dépourvu par tant d'empathie.

"Nous frappons un grand coup en montrant aujourd'hui aux Français ce que la Nouvelle Europe leur offrira demain en avantages sociaux", confie à une source bien désinformée Renaud Dutreil. Réfutant dans le même élan l'idée selon laquelle ce serait la peur des conséquences d'un climat social détérioré sur les résultats du référendum du 29 mai qui a conduit le gouvernement à une volte-face spectaculaire sur l'évolution des salaires, le Ministre de la Sécurité de la Fonction Publique explique que "l'occasion est exceptionnelle de montrer dès aujourd'hui aux salariés que la Constitution n'est pas d'inspiration néo-libérale comme le laissent entendre ses détracteurs les plus idiots".

Tandis que certaines centrales comme la CGT et FO doutent malgré tout du lien entre Constitution Européenne et politique salariale, d'autres syndicats prennent ouvertement leurs distances avec le gouvernement, tels la CFDT et le MEDEF qui, dans un communiqué commun, s'interrogent sur "l'amalgame regrettable qui est fait entre l'idéal européen et certaines revendications corporatistes franco-françaises".

Du côté des partis politiques, l'UMP de Nicolas Sarkozy a déclaré "soutenir l'action gouvernementale sans réserve jusqu'au 29 mai", tandis que le Parti Socialiste s'est montré plus critique dès maintenant, François Hollande souhaitant que le gouvernement s'engage plus fermement sur "la pureté de l'idée européenne", faisant écho à ses précédentes déclarations de Guéret pour une Europe modérément sociale.

Enfin, Henri Emmanuelli est recherché par la police pour avoir déclaré que "Raffarin rétablit le STO", tandis que François Bayrou est appelé à comparaître demain en référé pour avoir lancé un appel à "débattre de la Constitution Européenne sur le fond".

#constitution européenne | #politique sociale | #grenelle | #Raffarin | #Dutreil

 

Rédacteur Suprême

lire tous ses billets

 

prcdent : 05-03-2005

Des plongeurs de la DGSE surpris dans la piscine du Rédacteur Suprême

suivant : 18-03-2005

Des peines de prison pour ceux qui voteront "non" à la Constitution Européenne

AUCUNE REPRODUCTION DE CE SITE N'EST AUTORISEE SANS L'ACCORD PREALABLE DU REDACTEUR SUPREME
© Dsinformations.com | web-journal satirique 1999-2018 | propos des cookies | mentions lgales