Désinformations.com

Jacques Chirac profitera de son intervention télévisée pour annoncer le changement de devise de la République

du Rédacteur Suprême
publié le 31-03-2006

L'hôte de l'Elysée s'apprête à impulser une réforme visant à moderniser la République en adaptant sa devise à "la réalité du monde moderne". "Liberté, Egalité, Fraternité sont des concepts du passé", analysent ses conseillers en modernité.

Survivance du passé
CC Wikimedia

La Fraternité n'a plus lieu d'être dans une France qui a entériné dans son quotidien la fracture sociale qui a permis à l'ancien maire de Paris de devenir Président.

Grâce à l'avis du Conseil Constitutionnel de ce 30 mars 2006, l'Egalité est désormais exclue officiellement du champ politique et social. "C'est la fin d'une ambiguïté", se félicitent les observateurs.

Enfin, la Liberté continuera d'être progressivement abolie. Que ce soit dans la presse ou au travail, les Français seront invités à adopter la pensée unique qui rend inutile tout usage de liberté. Le CPE est bien entendu une étape importante dans ce processus d'aliénation conforme au projet de suppression du code du travail : un salarié en contrat à durée indéterminé est un salarié qui risque d'être trop libre, la précarisation permet de tenir la bride.

Un groupe de réflexion dirigé par Adolphe-Bénito Dubonchoix, haut fonctionnaire détaché à l'Elysée, sera lancé dès le 1er avril pour proposer une nouvelle devise aux Français. "Précarité, Modernité, UMP" paraît bien placée pour l'emporter face à l'outsider "UMP c'est mon Droit".

#Jacques Chirac | #devise | #Liberté Egalité Fraternité | #Conseil constitutionnel | #Adolphe Benito Dubonchoix

 

Rédacteur Suprême

lire tous ses billets

 

précédent : 31-03-2006

Les épreuves du bac 2006 auront lieu pendant la première quinzaine d'août

suivant : 01-04-2006

Jacques Chirac promulgue la loi sur le CPE avec l'intention de ne pas l'appliquer "en pratique"

AUCUNE REPRODUCTION DE CE SITE N'EST AUTORISEE SANS L'ACCORD PREALABLE DU REDACTEUR SUPREME
© Désinformations.com | web-journal satirique 1999-2018 | à propos des cookies | mentions légales