@desinfopointcom
credit33.fr

Bâle 2 : les experts encouragent l'enculage de mouches "générateur d'emplois"

du Rédacteur Suprême
publié le 26-10-2006

La récente publication par l'Europe de la directive de transposition de la réforme de convergence du calcul des fonds propres réglementaires des établissements bancaires et financiers proposée par le comité de Bâle permet d'offrir aux économies occidentales de nouvelles opportunités d'emplois qualifiés. Une réforme très technique "aride mais qui va dans le bon sens", souligne Paul-André du Taillan-Bourgueuil, notre expert financier.

Celle-ci a aussi eu un bukkake
CC Flickr - Benjamin

"Le mode de calcul en vigueur depuis 1988, basé sur l'application d'un simple ratio de 8% des encours nets gérés, le fameux ratio Cooke, était beaucoup trop simple", explique Paul-André du Taillan-Bourgueuil, pour qui "cette simplicité ne correspond plus à la sophistication du monde financier moderne et à ses ambitions de croissance".

Grâce à l'introduction de l'estimation d'indicateurs de risques spécifiques à chaque portefeuille de contreparties des établissements, calculés par les bons soins de ceux-ci, placés a priori sous le contrôle aigu des régulateurs nationaux, la complexité des équations de calcul finales est telle que les marchés prévoient la création de milliers d'emplois extrêmement qualifiés pour maintenir et sécuriser le système financier planétaire.

Paul-André du Taillan-Bourgueuil témoigne : "dans certains établissements spécialisés, on a vu des risk managers redécouvrir, comme à l'école, les joies des méthodes mathématiques complexes telles que les chaînes de Markov et la justification de leur absence de mémoire pour calculer leurs probabilités de pertes", s'enthousiasme-t-il.

"Avec Bâle 2, tout le monde gagne", expose notre expert.

Les statisticiens reprennent le pouvoir que les informaticiens avaient tenté de leur dérober avec l'obligation de développer des modèles abscons pour que les établissements soient éligibles à la fameuse "méthode avancée" synonyme d'espoirs d'économies considérables de fonds propres.

Les informaticiens ripostent en forçant les mêmes établissements à consacrer des budgets pharaoniques pérennes à la construction de "datawarehouse" centralisant l'information sur les risques.

Les comptables doivent se mettre aux mathématiques, les mathématiciens à la comptabilité.

Les auditeurs internes des établissements doivent améliorer leurs connaissances mathématiques et établir des plans de contrôles permanents totalement nouveaux.

Les directions générales des établissements se voient dotées de moyens de contrôles tout à fait nouveaux et implacables sur les activités de leurs filiales, même les plus exotiques.

Des régulateurs eux-mêmes ont dû mobiliser des équipes d'inspection polyvalentes. "La Banque de France a même rapatrié ses cadres précédemment envoyés en stage commando dans le système bancaire russe pour diriger les équipes chargées de l'agrément des établissements financiers spécialisés", nous révèle Paul-André du Taillan-Bourgueuil.

Pour notre expert, "si des esprits chagrins s'inquiétaient il y a quelques années des conséquences pour la biodiversité de l'enculage massif des mouches dans les quartiers d'affaires, force leur sera de reconnaître aujourd'hui que les bienfaits pour l'emploi compensent largement ces désagréments écologiques".

#Bâle 2 | #mouche | #enculage de mouches | #datawarehouse

 

Rédacteur Suprême

lire tous ses billets

 

précédent : 18-10-2006

Présidentielles : Ségolène Royal aurait dû danser sur la table

suivant : 26-10-2006

L'agrément pour la méthode avancée de Bâle 2 est refusé à Al Qaïda Corporate

AUCUNE REPRODUCTION DE CE SITE N'EST AUTORISEE SANS L'ACCORD PREALABLE DU REDACTEUR SUPREME
© Désinformations.com | web-journal satirique 1999-2018 | à propos des cookies | mentions légales