Désinformations.com

Débats participatifs : une idée pour alléger la Sécu

correspondance de Roubaix
publié le 08-02-2007

Comment mettre fin aux souffrances insupportables de certains de nos concitoyens lors de l'hiver ? C'était le but de l'intervention de l'un de nos rédacteurs pendant un dernier débat participatif.

"Songez donc aux rares moments de repos d'une classe moyenne supérieure aux Antilles en plein milieu de l'hiver", a ainsi indiqué notre rédacteur, "vous partez de Pointe à Pitre en plein cagnard et arrivez à Paris dans le gel. Résultat, une crève carabinée, hop, arrêt maladie et indemnités journalières payées par la sécu.. Et croyez-moi, dans mon cas c'était bonbon ! Il faut absolument faire quelque chose !"

Roland Dumas, qui participait au forum en tant que représentant du quota de socialistes richissimes a félicité l'intervenant et l'a assuré de son "total soutien".

S'en est suivi un débat houleux perturbé par les gauchistes habituels (un prof et un scientifique-dont-on-ne-comprend-même-pas-l'intitulé-des-recherches).

A la fin de la mélée, après les volées de godillots et de Church's, le débat est parvenu à la proposition d'un plan d'urgence pour sauver les poumons des nantis.

Il sera donc proposé de monter un sas chauffé à 30° dans les principaux aéroports de la Métropole, dans lequel des taxis spécialement aménagés chargeront les clients jusque l'entrée de leur domicile. Enfin, le chauffeur portera le vacancier jusque chez lui, enveloppé d'une couverture chauffante.

"Nous espérons économiser 10% des dépenses d'assurance-maladie", nous a confirmé un des synthétistes de l'équipe socialiste en pianotant sur son Macintosh.

 

Correspondant à Roubaix

lire tous ses billets

 

précédent : 06-02-2007

Oussama Ben Laden gagne sa guerre contre le budget américain

suivant : 09-02-2007

Le double effet du Champix, la nouvelle arme anti-tabac du fabricant américain Pfizer

AUCUNE REPRODUCTION DE CE SITE N'EST AUTORISEE SANS L'ACCORD PREALABLE DU REDACTEUR SUPREME
© Désinformations.com | web-journal satirique 1999-2018 | à propos des cookies | mentions légales