@desinfopointcom

Du poil sur le saucisson

du Rédacteur Suprême
publié le 23-08-1999

La firme Cochonnaille Belgium, implantée dans les Ardennes belges et leader sur son marché, est en grande difficulté, après que ses produits aient été retirés de la vente, dans le Benelux et le Nord-Est de la France. Son directeur, Pierre Maelström, a déclaré hier qu'il devrait déposer le bilan si cette situation ne change pas dans les huit jours. Les salariés de Cochonnaille Belgium sont en chômage technique depuis hier, après deux semaines consacrées au classement des dossiers, au nettoyage de l'usine et à d'autres tâches comme la remise des médailles du travail aux plus méritants.

Du poil sur le saucisson

A l'origine de cette situation : l'affaire du poil sur le saucisson, dont l'origine n'a toujours pas pu être identifiée. Les saucissons de Cochonnaille Belgium développent un mystérieux système capillaire au bout de quelques jours de maturation, dans les rayons des supermarchés ou dans les réfrigérateurs des ménagères.

Experts belges et français débattent sur l'origine de ce phénomène sans qu'aucun d'entre eux n'ait été capable jusqu'à maintenant de proposer le moindre commencement de solution. L'affaire a rapidement pris de l'ampleur, devenant un problème majeur de santé publique. En effet, des acheteurs de saucissons non encore poilus ont été soumis à des éruptions capillaires suite à leur ingestion, avec une augmentation très sensible du volume de leur système pileux, qui a ensuite disparu au bout de quatre jours en moyenne, apparemment de manière définitive. Là aussi, des experts débattent pour trouver un remède.

Rappelons enfin que l'affaire a pris une dimension plus politique, avec la démission des ministres belges de l'agriculture et de la santé, directement mis en cause par les associations de consommateurs. Le ministre de l'artisanat a lui aussi donné sa démission, suite aux violences qui se sont produites lors des manifestations des coiffeurs à Liège et Bruxelles.

Aujourd'hui, le mystère du poil sur le saucisson reste entier. Pendant que les experts débattent, l'anxiété des consommateurs s'accroît.

Les éleveurs porcins belges sont inquiets de pouvoir reprendre la production, tandis que les autres éleveurs européens craignent les dommages collatéraux de la crise du poil, en particulier en France et en Allemagne.

C'est toute une filière dont la fiabilité est remise en question. Chacun est aujourd'hui en droit d'exiger non seulement de la qualité dans son assiette mais aussi que les autorités mettent tout en oeuvre pour garantir cette qualité. C'est en tout cas ce que réclament les consommateurs victimes, une fois de plus, d'une crise dont les enjeux les dépassent.

#saucisson | #poil | #Belgique |

 

Rédacteur Suprême

lire tous ses billets

 

suivant : 24-08-1999

La nouvelle crise frontalière entre le Curmistan et le Kalashnistan inquiète la communauté internationale

AUCUNE REPRODUCTION DE CE SITE N'EST AUTORISEE SANS L'ACCORD PREALABLE DU REDACTEUR SUPREME
© Désinformations.com | web-journal satirique 1999-2017 | contact | à propos des cookies | mentions légales