@desinfopointcom

iWebGirl nous prend dans sa toile

du Rédacteur Suprême
publié le 20-01-2015

Connaissez-vous iWebGirl, blogueuse dijolyonnaise ? Si ce n'est pas le cas, vous avez profondément tort, sachez-le. Heureusement, confirmant son importance sociétale, portée par le génie de notre bien-aimé Rédacteur Suprême, votre web-journal satirique francophone de bon goût dont toutes les informations sont fausses depuis 1999 va vous apporter les désinformations nécessaires à la parfaite connaissance d'une blogueuse qui mérite d'être connue. Merci, Maître Roger ; merci iWebGirl.

iWebgirl

iWebGirl (@iWebgirl)

son blog : iWeblog

Sur toutes les pages de ton blog, il y a un bas de page qui dit qui tu es : Lyonnaise de sang et Dijonnaise de coeur, tout ça... Ici nous préférons les portraits bien désinformés. Alors qui n'es-tu pas ? D'où ne viens-tu pas ? Que ne fais-tu pas dans la vie deux point zéro ?

Je ne suis pas écrivain (dommage), je ne suis pas une psychopathe (ou si peu), je ne suis professionnellement pas ce que j'aurais voulu être mais on ne peut pas tout avoir dans la vie, il paraît. Je ne viens pas du pays imaginaire ni de celui des bisounours (heureusement) et dans la vie deux point zéro, j'essaie de préserver au mieux ma vie privée ou "IRL" (tout du moins certains aspects) et de ne pas me dévoiler trop intimement à n'importe qui. Je ne gagne pas ma vie grâce au web à proprement parler et parfois, je le regrette.

Tu as créé iWeblog aka caughingmyweb le 24 janvier 2010 à 19h40, alors que la France était sous le choc du décès de Cathy Serraï aka Super Nanny. La création de ton site faisait-elle partie de ton travail de deuil ?

Mince, je suis démasquée... En effet le blog est né de mon envie de me livrer sur cette perte tragique, et puis j'ai dévié, sans le vouloir...

Bon, plus sérieusement, même si chaque décès mérite qu'on soit touchés (ou pas), la naissance de ce blog fait seulement suite à un autre blog. Sa date de mise en ligne n'a donc aucune autre nature que l'expression concrète de mon ras le bol envers une autre plateforme. ça m'a gonflé, je me suis tirée voir si l'herbe était plus verte ailleurs. Voilàààà... Je sais, c'est décevant comme réponse... ^^

Quand on est dijolyonnaise, c'est pas un peu choquant ces noms de ton blog pas très francophones ?

Si, je plaide coupable. Je n'avais au moment "M" aucune idée de quel nom lui donner et j'ai pensé à une chanson de mon groupe préféré. "Caught in a web" de Dream Theater s'est donc transformé en Caught in my web. C'est pas original pour deux sous, c'est fangirl à souhait, j'ai honte mais j'assume ! Je suis comme ça moi, pas douée pour trouver des titres. Problème pour me définir, tout ça... Le psy s'occupera de mon cas.

Plus tard, j'ai eu envie d'en changer mais c'est trop compliqué (pour moi) et j'avais la flemme. ;p

Et tu prends beaucoup d'internautes dans ta toile ? Ils sont heureux ?

ça dépend de quel point de vue on se place. Pour moi la qualité prime sur la quantité. Je préfère écrire pour 5 lecteurs fidèles, qui aiment réellement ce que je fais, que pour 1.000 personnes qui prennent ce qu'ils ont à prendre et se cassent, pour parfois ne plus revenir (bien que chacun soit libre de faire et ressentir ce qu'il veut).

Heureux je ne sais pas, il faudrait leur demander. En tout cas moi je le suis car écrire me rend heureuse. Si tu veux des stats, le blog dépasse (ou atteint péniblement, c'est selon) les 12.000 visites uniques mensuelles.

Quel est l'objectif de ton blog, au fait ?

En premier lieu ? Ecrire. Je ne pourrai pas m'en passer. En deuxième ? Partager mes découvertes, mes coups de coeur et expériences avec des gens passionnés, sur des sujets qui nous rapprochent. En revanche, je pense qu'il y a également un côté plus mégalo à cela : laisser une trace quelque part, être reconnue et/ou appréciée pour quelque chose que je fais seule.

C'est lucratif, les billets sponsorisés ?

Pas tant que cela puisque je me limite à très peu de billets sponso et que je les trie en fonction de mes intérêts ou de mon envie du moment.

Dans ton "guide pratique du blogueur : les pièges à éviter", tu évoques les blogs "façon panneaux publicitaires". Tu ne te serais pas faite un tout petit peu piéger sur les bords ?

Non, j'estime être restée "dans les clous" : pas de bannières publicitaires, pas de liens à tort et à travers, un pourcentage très raisonnable d'articles sponsorisés (cf. réponse précédente), pas d'articles sans rapport avec des sujets abordés sur le blog, pas de collaboration juste par appât du gain, même gros.

Après, on est jamais totalement désintéressés ou "comme il faut" aux yeux de tous... Je n'ai pas la prétention de dire que mes conseils SONT les bons. Ils n'engagent que moi et je me tiens aux limites que je me suis fixées. (cf. mon coup de gueule pour en savoir plus sur comment je vois les choses)

Sur twitter, tu viens de traverser une longue période où tu ne followais plus Maître Roger. Tu as sollicité la cellule d'aide psychologique pour surmonter cette épreuve ?

Oui, comme dit plus haut, un psy étudie mon cas. Il y a eu Cathy d'abord, puis toi... Le monde nous confronte à de dures épreuves parfois... Mais je suis sur la voie de la guérison je pense. Je suis et serai forte, promis.

Tu n'ignores pas que la publication de ton interview sur Désinformations.com va t'apporter des millions de nouveaux visiteurs et des followers de même sur les réseaux sociaux, donc dans ton cas une fortune évidente puisque la valeur du placement produit sur ton blog va faire un bond inouï. Es-tu prête à devenir la Bill Gates du blogging francophone ?

Je ne crois pas qu'on soit un jour préparé au succès... Ma foi, j'essaierai de le gérer comme je peux. Au pire, le chiffre d'affaire de mon psy fera lui aussi un bond phénoménal. Je lui demanderai de te faire suivre un mot de remerciement.

Trêve de plaisanteries. Je n'ai aucune idée de l'impact que cela aura ou pas, ça m'a juste fait plaisir de répondre à tes questions et... parler de moi. Emoji (C'est un peu mégalo ça aussi !)

Depuis que tu connais Maître Roger, comment ta vie est-elle devenue plus belle ?

Ben déjà les bisous dans le cou quoi... J'adore ! Et beaucoup d'humour, des LT qui me font souvent sourire et qui me confortent dans l'idée que je ne suis pas la seule râleuse ou langue de vipère ! ça fait du bien !

Tu prends quoi comme pizza pour notre dîner ?

De la pizza ? Comment as-tu su ? ;p Tu marques un point déjà.

Sinon... ben ça dépend de ce qu'il se passe après ! Roooooh, je plaisante, ça va ! Allez, je vote pour une pizza poivrons/chorizo.

Quelle musique as-tu écoutée pour répondre à cette interview ?

J'aurais pu dire "Caught in a web" pour être raccord et faire genre... Mais non ! Aucune ! Quand j'écoute de la musique, je danse et je chante et ce n'est pas tellement pratique pour répondre, tu en conviendras.

Et Désinformations.com, dans tout ça : ça a évité les pièges où ne pas tomber ?

Attends, je vais le lire et je te redis ça ! Mouahahah ! (part en sifflotant)

 

#iWebgirl | #Caught in my web | #lifestyle | #bisounours

lire son blog : iWeblog

 

le billet d'avant, le 20-01-2015

In Venus Voluptas, la bien nommée

le billet d'après, le 25-01-2015

Sophie Dupont, avec supplément mayo

AUCUNE REPRODUCTION DE CE SITE N'EST AUTORISEE SANS L'ACCORD PREALABLE DU REDACTEUR SUPREME
© Désinformations.com | web-journal satirique 1999-2017 | contact | à propos des cookies | mentions légales