@desinfopointcom

Macron lance un appel aux députés pour abaisser de 5€ la visite de l'Assemblée nationale

correspondance du Microcosme
publié le 08-09-2017

L'ouragan médiatique et juridique dans lequel Pascale Fontenel-Personne, députée LREM de la Sarthe, est prise après avoir facturé ses invitations gratuites à l'Assemblée Nationale, invite à prendre de la "hauteur verticale" selon le président jupitérien, Emmanuel Macron.

Les photos gratuites, c'est fini aussi

crédit : CC Flickr - Magali

"Les Français n'aiment pas les députés, ils détestent leurs lois...", lâche le plus jeune techno-président du monde, "aussi dans un monde mondialisé qui nécessite une pensée complexe comme la mienne, la répartition des efforts est indispensable au nom de la justice. Je lance un appel aux députés pour faire visiter l'Assemblée nationale pour 114€ et non pas 119€ au moment où les APL baissent de 5€. Autrement dit, si l'on veut transformer en profondeur les députés, il faut bien visiter le lieu de travail de ces gens qui ont réussi, mais en tenant compte des efforts de ceux qui ne sont rien."

C'est à ce titre que le président de l'Assemblée nationale politico-multi-compatible, François de Rugy, a saisi le déontologue de du Palais Bourbon pour travailler par ordonnance la grille tarifaire des visites de l'hémicycle et en même temps des alentours. Une commission d'information fera des recommandations pour élaborer les meilleures conditions tarifaires des visites du Parlement, passant donc d'une gratuité coûteuse à un paiement décent.

 

#Emmanuel Macron | #Pascale Fontenel-Personne | #Sarthe | #Assemblée nationale |

 

Correspondant dans le Microcosme

lire tous ses billets

 

le billet d'avant, le 07-09-2017

Ouragan Irma : Nicolas Hulot confiant dans les énergies éoliennes ultramarines

le billet d'après, le 09-09-2017

La retraite des fainéants de la SNCF sera indexée sur les heures de retard

AUCUNE REPRODUCTION DE CE SITE N'EST AUTORISEE SANS L'ACCORD PREALABLE DU REDACTEUR SUPREME
© Désinformations.com | web-journal satirique 1999-2017 | contact | à propos des cookies | mentions légales