@desinfopointcom

Allemagne : L'AfD, un parti raciste modéré, donc non dangereux

correspondance de Saint Soluteur les Turins
publié le 25-09-2017

Ce matin, après les élections pour le Bundestag, la presse allemande oscille entre la stupeur et la résignation : l'AfD, le parti "Alternative pour l'Allemagne", a gagné plus de douze points aux élections, et aura près de cent députés. Des commentateurs sèment des propos alarmistes, font des comparaisons avec la montée des fascismes dans les années 1930, et même du nazisme. Cependant, Désinformations.com tient à rassurer ses lecteurs : l'AfD est un parti bien moins dangereux qu'il n'y paraît au premier abord.

Même la moustache a changé de forme

crédit : CC Flickr - opposition24.de

Notre expert "droites et démocratie" à Désinformations.com, Adolphe-Benito Dubonchoix, le confirme : "il n'y a pas lieu de s'alarmer". En effet, si l'on peut constater certaines "dérives" lors de la campagne de ce parti, il faut observer avec un peu de subtilité que ce parti n'est pas farouchement raciste et xénophobe. Les militants de l'AfD veulent avant tout rétablir la "culture dominante germanique". Soyons précis, c'est un parti "raciste modéré".

Faire la promotion du vin de Bourgogne, de la cuisine traditionnelle de cochon, ou des bienfaits de la reproduction entre blancs ne signifie nullement des intentions d'extermination et de guerre totale sur le mode nazi. D'ailleurs, lorsqu'ils furent élus, les nazis ne parlaient pas non plus de guerre totale, ni de commettre des génocides. C'est plus tard que les nazis devinrent méchants, après que l'Europe n'eut pas accepté leur politique vis-à-vis des voisins polonais. Or l'AfD n'a aucune intention d'envahir la Pologne. Donc l'Europe n'entrera pas en guerre contre l'Allemagne, donc l'AfD ne basculera pas dans l'extrémisme.

Ce jeune parti se contentera de promouvoir un nationalisme et une xénophobie de bon aloi, non sans humour. Un humour certes pas très fin, mais "acceptable", comme leurs affiches électorales en ont témoigné. On a connu d'autres pays gouvernés par des extrémistes modérés. Le voisin Turque de l'Europe par exemple, avec un gouvernement "islamiste modéré", comme on disait en 2003. Et, comme le rappelle Adolphe-Benito Dubonchoix : "tout se passe très bien là-bas". C'est tout de même autre chose qu'un président américain traitant publiquement des sportifs de "fils de putes".

L'arrivée de l'AfD est la simple marque d'une normalisation de la politique allemande. Le pays se met ainsi au diapason de la modernité européenne.

 

#Allemagne | #AfD | #Angela Merkel | #Adolphe Benito Dubonchoix

 

Correspondant à Saint Soluteur les Turins

lire tous ses billets

 

le billet d'avant, le 24-09-2017

Selon Jean-Luc Mélenchon, c'est la rue qui a empêché la fin du monde

le billet d'après, le 30-09-2017

«Aurores polaires», le livre qu'il faut lire d'urgence

AUCUNE REPRODUCTION DE CE SITE N'EST AUTORISEE SANS L'ACCORD PREALABLE DU REDACTEUR SUPREME
© Désinformations.com | web-journal satirique 1999-2017 | contact | à propos des cookies | mentions légales