@desinfopointcom

Donald Trump : «il faut plus d'armes dans les casinos et aux concerts»

correspondance de Saint Soluteur les Turins
publié le 02-10-2017

Immédiatement après le terrible attentat de Las Vegas, le président américain a tweeté : "Melania et moi-même prions (...) pour que le pays tout entier trouve l'unité et la paix". Il n'a pas fait d'allusion au terrorisme, mais il a ajouté dans un second tweet : "Si les spectateurs du concert de Mandala-Bay étaient venus correctement armés, le fils de pute qui a abattu 58 personnes n'aurait eu aucune chance d'en tuer autant".

Las Vegas, la nuit

crédit : CC Flickr - Norm Lanier

Cette déclaration en faveur du second amendement de la constitution des Etats Unis d'Amérique est dans la continuité de ce que le président, alors en campagne électorale, avait déclaré à propos des attentats de novembre 2015 à Paris : "On dira ce qu'on veut, si les gens [à Paris] avaient des armes et le droit de les porter, la situation [au Bataclan] aurait été très très différente".

Pour en revenir aux USA, Billy Goodchoice, notre correspondant spécial dans l'Ouest sauvage résume ainsi la situation : "C'est très bien d'avoir des guns pour se débarrasser du mal absolu en tirant dessus".

D'un manière plus technique, Sam O'Canon, conseiller spécial sécurité du Donald Trump a précisé la pensée du président : il est regrettable qu'aucun des spectateurs du concert funeste ne soit venu équipé d'un lance grenade. Si quelqu'un avait eu cela, il aurait pu calmement viser la chambre d'hôtel du forcené, et tirer, mettant rapidement fin à la tuerie. Une autre solution aurait été qu'une centaine de spectateurs sortent leur fusil à pompe de leur botte et tirent tous en même temps, couvrant la façade de l'hôtel d'une nuée de balles. Le problème, a ajouté le conseiller spécial, c'est que les américains n'osent pas assez recourir aux libertés permises par leur constitution, qui est pourtant "la meilleure du monde".

 

#Donald Trump | #armes | #fusillade

 

Correspondant à Saint Soluteur les Turins

lire tous ses billets

 

le billet d'avant, le 30-09-2017

«Aurores polaires», le livre qu'il faut lire d'urgence

le billet d'après, le 09-10-2017

Crise en Catalogne : Boris Johnson et Bachar Al Assad proposent chacun une médiation

AUCUNE REPRODUCTION DE CE SITE N'EST AUTORISEE SANS L'ACCORD PREALABLE DU REDACTEUR SUPREME
© Désinformations.com | web-journal satirique 1999-2017 | contact | à propos des cookies | mentions légales