Désinformations.com

Comprendre les tweets de Donald Trump grâce à son proctologue

du Rédacteur Suprême
publié le 14-11-2018

Le 46ème président des Etats-Unis utilise Twitter en particulier le matin, à l'heure où il est aux WC. Dans ses tweets acrimonieux, souvent dirigés contre les dirigeants qui oppriment leurs populations (Kim Jong-un, Justin Trudeau, Emmanuel Macron...), Donald Trump rappelle les principes des pères fondateurs de la plus vieille démocratie du Monde : libertés d'expression et de possession d'une arme de guerre, les deux libertés se soutenant l'une l'autre. Il n'a pas échappé pourtant aux observateurs que ces tweets manquent parfois de diplomatie. Le proctologue de la Maison Blanche, le docteur Anus Goodchoice, nous aide à mieux comprendre ce discours disruptif.

A l'intérieur de la Maison Blanche

crédit : Pixabay

"Je ne vais pas rentrer dans les détails scatologiques de votre web-journal satirique de bon goût ni violer la vie privée de mon patient", prévient d'emblée le docteur Anus Goodchoice, prudent cinquième proctologue à se succéder dans les WC présidentiels au poste prestigieux créé par l'administration Trump de Chief Faeces Officer (CFO).

Sans trahir le secret médical, Anus Goodchoice manie l'aphorisme : "dis-moi comment tu chies, je comprendrai comment tu tweetes", nous explique-t-il. Avant que de renverser la proposition dans une subtile analyse : "montre-moi comment tu tweetes, et je saurai comment tu chies". Puis de conclure d'une synthèse brillante : "fais-moi lire le caca de tes tweets et tu seras guéri".

Le docteur Anus Goodchoice, CFO des WC présidentiels, nous le révèle donc à mots couverts : Donald Trump a mal quand il fait caca. "Et aussi quand il réfléchit", concède-t-il lorsque nous le poussons dans ses retranchements. C'est donc une très mauvaise idée, une espèce de double peine qu'il s'inflige, de tweeter le matin à l'heure de pot-pot, "mais il ne peut pas se retenir", révèle le proctologue de la Maison Blanche.

Sensibles à la souffrance humaine, nous ne pouvons que nous incliner avec humilité et respect devant les maux dont souffre Donald Trump. Une sensibilité que ne partage toutefois pas tout le monde, à commencer par Emmanuel Macron qui aurait ricané un "make your shit great again" à la lecture de notre billet soumis à la commission de censure avant sa mise en ligne.

 

#tweet | #Donald Trump | #proctologue | #Emmanuel Macron

 

Rédacteur Suprême

lire tous ses billets

 

le billet d'avant, le 13-11-2018

Donald Trump : «je défilerai avec les gilets jaunes»

le billet d'après, le 14-11-2018

Soulagement au Medef et au gouvernement : les gilets jaunes ne réclament toujours pas une augmentation générale des salaires

AUCUNE REPRODUCTION DE CE SITE N'EST AUTORISEE SANS L'ACCORD PREALABLE DU REDACTEUR SUPREME
© Désinformations.com | web-journal satirique 1999-2018 | à propos des cookies | mentions légales